Paroles de la chanson C'est une voleuse d'âmes par Fernandel

Chanson manquante pour "Fernandel" ? Proposer les paroles
Proposer une correction des paroles de "C'est une voleuse d'âmes"

Paroles de la chanson C'est une voleuse d'âmes par Fernandel

Son père, c’était un grand rouquin
Qui travaillait chez Citroën-ne
Et comme il était homme de peine
Il avait parfois du chagrin
Mais un monsieur, rue de la Roquette
À la belle offrit du nougat
C’est avec ça qu’elle débuta
Dans la vie, le luxe et la fête

C’était une poupée jolie, jolie, jolie, jolie
Qui faisait rêver aux folies, folies, folies, folies
Ses yeux étaient remplis d’azur
Mangeaient la moitié d’ sa figure
Quand elle s’ baladait dans Paname, Paname, Paname, Paname

On disait
On disait :
"C'est une voleuse d'âmes"

Mais un soir, Julot le rouquin
La vit passer ; ce fut sa perte
Il la suivit dans la nuit verte
Lui proposant d’ faire le turbin
Se redressant comme une sirène
Elle crâna et, n’y tenant plus
Julot, d’un grand coup d’ pied dans l’ dos
L’envoya plonger dans la Seine
C’était une poupée jolie, jolie, jolie, jolie
Qui nageait comme une otarie, tarie, tarie, tarie
Elle sauva sa peau et ses os
Et se remit à faire la noce
Comme au bon temps où dans Paname, Paname, Paname, Paname

On disait
On disait :
"C'est une voleuse d'âmes"

Paroles.net dispose d’un accord de licence de paroles de chansons avec la Société des Editeurs et Auteurs de Musique (SEAM)

Sélection des chansons du moment