Paroles de la chanson Les enfants pâles par Vincent Delerm

Chanson manquante pour "Vincent Delerm" ? Proposer les paroles
Proposer une correction des paroles de "Les enfants pâles"

Paroles de la chanson Les enfants pâles par Vincent Delerm

Et ma chambre soirs après soirs
Mon enfance au fond du couloir
Et les adultes en bas, qui parlent fort

Et ma chambre est à Montréal
Alors il neige et c’est normal
Ma mère dans le salon qui chante encore

Et sur les enfants pâles, une insomnie
Et sur les enfants pâles, une insomnie

Je refais devant un miroir
Un spectacle vu hier soir
Je m’appelle Angelo Branduardi

Je chante allongé sur le lit

Broadway musical comedy
Je suis Rufus et puis je suis Anny

Et sur les enfants pâles, une insomnie
Et sur les enfants pâles, une insomnie

Quelque chose va disparaitre
Quelque chose va disparaitre
Le parquet, la nuit, les fêtes
Le parquet, la nuit, les fêtes
Quelque chose emportera ces visages et cette vie-là
Quelque chose emportera ces visages et cette vie-là
Quelque chose à la fin du bal
Quelque chose à la fin du bal
Une insomnie sur les enfants pâles
Quelque chose va arriver

Quelque chose va arriver
Un théâtre, un projecteur allumé
Un théâtre, un projecteur allumé
Une sensation dans mes veines en avançant sur la scène
Et le silence dans la salle
Et le silence dans la salle
Une insomnie sur les enfants pâles

Kyoto, Berlin, New-York, Paris
Porte nos ombres au-dessus du lit
Allongé dans le noir je chante encore

D’autres chambres, d’autres insomnies
Le plafond, les phares dans la nuit
Et les adultes en bas, qui parlent fort

Paroles.net dispose d’un accord de licence de paroles de chansons avec la Société des Editeurs et Auteurs de Musique (SEAM)

Sélection des chansons du moment

Les plus grands succès de Vincent Delerm