Paroles de la chanson J'adorerais si on y arrivait par The 1975

Chanson manquante pour "The 1975" ? Proposer les paroles
Proposer une correction des paroles de "J'adorerais si on y arrivait "

Paroles de la chanson J'adorerais si on y arrivait par The 1975

On baise dans une voiture, on s'injecte de l'héroïne
On dit des choses controversées pour le plaisir
On vend de la mélanine, puis on étouffe les hommes noirs (1)
On commence par des délits mineurs et on en fait un business
En plus, on découvre des informations
On a accès à toutes les applications qui durcissent les positions basées sur des malentendus
Oh ! Au diable tes sentiments !
La vérité n'est que du qu'en dira-t-on
On est juste laissés à l'abandon
La modernité nous a perdus

Et j'adorerais si on y arrivait

Oui, j'adorerais si on y arrivait
Oui, j'adorerais si on y arrivait
Oui, j'adorerais si on y arrivait

Vas-y, empoisonne-moi, papa
J'ai du Jones au fond de moi (2)
Grave-le dans la pierre
Sur une plage où l'on retrouve des enfants de trois ans qu'on noie (3)
Repose en paix, Lil Peep (4)
La poésie est dans la rue
Sauve-nous, Jésus !
La modernité nous a perdus

Et j'adorerais si on y arrivait
Oui, j'adorerais si on y arrivait
Oui, j'adorerais si on y arrivait
Oui, j'adorerais si on y arrivait

Et j'adorerais si on y arrivait
Et j'adorerais si on y arrivait
J'adorerais si on y arrivait

Dites-moi quelque chose que je ne savais pas

Réunion
Dégradation
Combustibles fossiles
Masturbation
Immigration
S'agenouiller sur un terrain (5)
"J'ai bougé sur elle comme un malade !"
Excité d'être accusé
Résidence non partagée avec sept piscines
"Très sympa, merci Kanye !"
La guerre a été provoquée et, devinez quoi, vous êtes tous invités

De plus, vous êtes célèbres
La modernité nous a perdus

Et j'adorerais si on y arrivait
Et j'adorerais si on y arrivait
Et j'adorerais si on y arrivait
Dites-moi quelque chose que je ne savais pas
Et j'adorerais si on y arrivait
Et j'adorerais si on y arrivait
Et j'adorerais si on y arrivait
Et j'adorerais si on y arrivait

(1) "On étouffe les hommes noirs" : allusion à la mort d'Éric Garner survenue le 17 juillet 2014 dans le quartier de Staten Island, à New York, après avoir été arrêté par un policier. Connu par les services de police pour vente illégale de cigarettes, cet homme de 44 ans est questionné à ce sujet par deux policiers en civil à qui il déclare n'avoir rien à se reprocher. Clamant son innocence et refusant de se laisser arrêter, Eric Garner est brutalisé par l'agent Daniel Pantaleo qui, pour le soumettre, emploie une technique d'étranglement appelée "chokehold" et interdite par la police de New York depuis 1993. En surpoids et asthmatique, il répète à plusieurs reprise qu'il n'arrive pas à respirer (La phrase "I can't breathe" sera régulièrement reprise lors des manifestations qui suivront. Il perdra connaissance et décèdera à l'hôpital un peu plus tard.


(2) Le Jones peut être considéré comme de l'héroïne ; ici, il s'agit d'une référence au massacre de Jonestown survenu en 1978. La secte a suivi avec dévotion leur chef Jim Jones, un chef de culte responsable d'un suicide de masse dans lequel il empoisonna le Kool Aid (boisson aromatisée) avec du cyanure.

(3) Référence à Alan Kurdi, est un enfant syrien de trois ans retrouvé mort sur une plage turque en Méditerranée alors que sa famille tentait d'atteindre le Canada en 2015.

(4) Lil Peep : rappeur de vingt-et-un ans décédé dans la nuit du 15 au 16 novembre 2017 des suites d'une surdose de médicaments contre la douleur.


(5) "S'agenouiller sur un terrain" : référence aux manifestations de la NFL (National Football League, association d'équipes professionnelles de football américain), où les joueurs de football américains se sont agenouillés pendant l'hymne national pour exprimer leur opposition à l'inégalité raciale.

Paroles.net dispose d’un accord de licence de paroles de chansons avec la Société des Editeurs et Auteurs de Musique (SEAM)

Sélection des chansons du moment