Paroles de la chanson Full Faya par Simony

Chanson manquante pour "Simony" ? Proposer les paroles
Proposer une correction des paroles de "Full Faya"

Paroles de la chanson Full Faya par Simony

Du caviar aux porcs, de la merde aux chevaux, j'ai des valeurs, je sais combien je vaux
Rien à foutre de vos codes celui qui m’a apprit le rap, j'en suis le neveu
Je serai au niveau qu'ils ne le veulent ou pas, mes mots sont des balles, à chaque phrase, le coup part
À force de te shooter tous les jours, tu joues ta vie, tu vas perdre t’auras beau pleurer, tu seras le coupable
Mea culpa si ça t'a mis un coup han, bats-toi en les couilles si sous l'argent tu croules pas
Ni pour les millions ni les miettes, j'écris pour les miens, goûte la saveur de mon peura que je cuisine en full time


On fout le feu, on se noircit les dents, la forme et le fond, on se farcit les deux
Un côté ricain, le deuxième, il est deutch, j'suis prêt à péter, ouvre le gaz, il est temps

Comme aux fourneaux, Simony fou l'faya, j'rêve de Zénith, de voir une foule faya
Dans ma gorge, elle est en feu, la boule jaillit, Simony fout l'faya devant une foule faya
Quelques gouttes d’ayahuasca, le cocktail est explosif, Simony fout l’faya
Si tu bois mes vers, tu vas finir faya, été comme hiver, Simony fout l'faya

Tu te demandes de quoi il s’agit, pour avancer, il faut prendre sa gifle
Prendre du recul avant d'agir, les échecs comme les chèques bien souvent ça chiffre

N'éclabousse pas les autres car la shit ça gicle, si tu nages dans la merde, au moins portes un gilet
Gère tes galères quand la mer s'agite, faut faire ses galons, il faut faire sa gym
Les crampons sont vissés sous la semelle, j’écris pour que ça tape pour qu'ca fasse mal
Comme un gunner j'm'entraîne sept jours par semaine, j'ai le savoir dans mon arsenal
Donc j'efface mon spleen, yo, j'écrase mon spliff, yo
J'lâche mon seize et je tape mon sprint, je ne ne veux pas devenir un psychopathe dans Split
Crois en toi mon pote. Sers-toi d'tes échecs. Crois en toi crois en personne d'autre, à part moi p't-être

On fout le feu, on se noircit les dents, la forme et le fond, on se farcit les deux

Un côté ricain, le deuxième, il est deutch, j'suis prêt à péter, ouvre le gaz, il est temps

Comme aux fourneaux, Simony fou l'faya, j'rêve de Zénith, de voir une foule faya
Dans ma gorge, elle est en feu, la boule jaillit, Simony fout l'faya devant une foule faya
Quelques gouttes d'ayahuasca, le cocktail est explosif, Simony fout l'faya
Si tu bois mes vers, tu vas finir faya, été comme hiver, Simony fout l'faya

Qui pour me tempérer ? Sache que ton amende, je n'la paierai pas
Un marchand de sable, je vends du rêve, beaucoup de plaies qu'la musique répare
Pour cacher mes pleurs, j'ai ma paire de Ray Ban, dans la foi, j'm'y suis aventuré

Entre toi et le son, je ne choisirai pas, mélodie et stylo resteront mari et femme
Croyez en moi, croyez en vous, j'comprends que t'ai peur t'entends brayer un fou
Quand t'acceptes la mort, t'en as plus rien à foutre, le créateur du feu, ce n'était pas la foudre

On fout le feu, on se noircit les dents, la forme et le fond, on se farcit les deux
Un côté ricain, le deuxième, il est deutch, j'suis prêt à péter, ouvre le gaz, il est temps

Comme aux fourneaux, Simony fou l'faya, j'rêve de Zénith, de voir une foule faya
Dans ma gorge, elle est en feu, la boule jaillit, Simony fout l'faya devant une foule faya
Quelques gouttes d'ayahuasca, le cocktail est explosif, Simony fout l'faya

Si tu bois mes vers, tu vas finir faya, été comme hiver, Simony fout l'faya

Paroles.net dispose d’un accord de licence de paroles de chansons avec la Société des Editeurs et Auteurs de Musique (SEAM)