Paroles de la chanson Pauvre Grand par Pigalle

Chanson manquante pour "Pigalle" ? Proposer les paroles
Proposer une correction des paroles de "Pauvre Grand"

Paroles de la chanson Pauvre Grand par Pigalle

Disponible uniquement en live
Les raboteux disaient de lui,
Il a le sang chaud dans la cervelle
La maladie n'est pas mortelle,
Mais faut pas lui faire d'ennui
Sa mère l'aimait tendrement,
Elle le soignait comme un malade
Et quand il prenait un air maussade
Elle le soignait en lui disant :
« Qu'est ce tu fait, pauvre Grand
Ecoutes donc ta vieille mère
Pourquoi tu fais tant de misère
A ta mère qui t'aime tant »

Un jour qu'il faisait en bateau
Le tour de l'étang sous les ombrages

Elle dit « il fait de l'orage,
Faudrait s'en retourner bientôt »

Il répondit « non on couche là »
Et des deux mains prenant la rame,
Au large, il poussa barque et femme
Affolée, elle lui demanda
« Qu'est ce tu fait, pauvre Grand
Ecoutes donc ta vieille mère
Pourquoi tu fais tant de misère
A ta mère qui t'aime tant »

Quand le Grand fut las de ramer
Il se leva, se mit à rire
Saisi sa mère et sans rien dire
Dans l'air la fit tournoyer

Ce fut la chute dans l'eau d'un corps

Et puis les mains jointes levées
L'appel de lèvres noyées
Qui coulant suppliaient encore
« Qu'est ce tu fait, pauvre Grand
Ecoutes donc ta vieille mère
Pourquoi tu fais tant de misère
A ta mère qui t'aime tant »

Le Grand ne se rappelle plus
Il va souvent au cimetière
Enjambant d'étrange manière
L'herbe folle et les tumulus

Les raboteux disaient de lui,
Il a le sang chaud dans la cervelle
Mais quand on passe par la ruelle
On entend gémir dans la nuit
« Qu'est ce tu fait, si longtemps

Reviens donc ma bonne mère
Pourquoi tu fais tant de misère
A ton Grand qui t'aime tant »

Paroles.net dispose d’un accord de licence de paroles de chansons avec la Société des Editeurs et Auteurs de Musique (SEAM)

Sélection des chansons du moment