Paroles de la chanson Rue Des Acacias par Marc Lavoine

Chanson manquante pour "Marc Lavoine" ? Proposer les paroles
Proposer une correction des paroles de "Rue Des Acacias"

Paroles de la chanson Rue Des Acacias par Marc Lavoine

Elle n'était pas ma voisine
Elle vivait dans les collines
Là-haut, rue des Aubépines

Je n'étais pas fier-à-bras
Et chez nous il faisait froid
En bas, rue des Acacias

On se croisait de temps en temps
Alors, on marchait dans les champs
Au milieu des fleurs du printemps
Qui chassent au loin tous les tourments

Je l'aimais tant
Je l'aimais tant
Je l'aimais tant


Elle rêvait d'Anna Karénine
Et de robes à crinoline
Là-haut, rue des Aubépines

Je n'étais pas sûr de moi
Dieu, que j'étais maladroit
En bas, rue des Acacias

Les années passaient doucement
On se regardait gentiment
Mais la neige et le mauvais vent
Chassent au loin les rêves d'enfants

On s'aimait tant
On s'aimait tant
On s'aimait tant


Elle s'est couchée dans le spleen
D'un canapé bleu marine
Là-haut, rue des Aubépines

Moi, j'ai pleuré plus que moi
Glacé de peine et d'effroi
En bas, rue des Acacias

Elle avait peut-être vingt ans
Je m'en souviens de temps en temps
Mais jamais ne revient le temps
Qui chasse au loin tout, tout l' temps

Je l'aimais tant
Je l'aimais tant
Je l'aimais tant

Elle n'était pas ma voisine

Elle vivait dans les collines
Là-haut, rue des Aubépines

Je n'étais pas fier-à-bras
Et chez nous il faisait froid
Rue des Acacias {x3}

Paroles.net dispose d’un accord de licence de paroles de chansons avec la Société des Editeurs et Auteurs de Musique (SEAM)

Sélection des chansons du moment

Les plus grands succès de Marc Lavoine