Paroles de la chanson J'ai connu par Lonepsi

Chanson manquante pour "Lonepsi" ? Proposer les paroles
Proposer une correction des paroles de "J'ai connu"

Paroles de la chanson J'ai connu par Lonepsi

[Lonepsi]
Vu c'qui s'passe je me demande qui pourra faire un peu de justice là
Quand mes guss' tisent, arrivent, font tout pour éviter le coma de justesse
Han, ma feuille est blanche et brûlante comme un radiateur
Car je pense fort aux choses que je n'ai pas dit à tort
Je suis amoureux des passantes dans les rues de Paris
Amoureux de Paris
Amoureux de ma cigarette et d'sa connotation tragique
Parfois c'est vrai, j'aimerais les rejoindre mais je suis juste ici

Car quand mon cœur en fait des siennes, mon cerveau joue les justiciers
Comme un bout de lumière faisant face à la nuit
On se découvre, on fait l'amour et puis, vite, on passe à l'ennui
C'est ainsi, j'suis comme une étincelle
Qui, même parmi ses semblables, a tout été seule
Pendant que des gens sur les quais débattent et m'allument les nerfs
Croyant que la lune est pleine, moi
Je songe à me diriger vers la plus belle des rues désertes
Mais cette nuit, vu l'effet d'une légère fumée verdâtre
Je prendrai ma plume et ferai couler l'encre à rude échelle
Ici, mes idées m'appartiennent et paraissent des nues désertes quoi

Tu sais j'ai du mal à parler depuis qu'le silence tue mes peines, han

[Lonepsi] (x2)
J'ai connu des nuits plus romantiques que l'amour
J'en ai connu d'autre encore plus foncées que la mort
J'ai connu des jours plus chaleureux qu'un sourire
Mais, crois-moi, j'en ai vécu certains plus glacés qu'un soupir

[Nuelma]
J'ai perdu l'trois quarts d'mes potes depuis qu'j'suis à la fac
J'dois payer mes cours et pour la bouffe j'dois péta au Leader Price
Supporter ces fils de bourges, retenir mes coups

C'est pour ça qu'au lit j'dors pas
J'voulais m'évader, partir au loin, dans l'Etat du Dakota
J'me suis égaré, j'ai atterri dans la rue d'à côté
J'abuse des femmes, y passe la nuit et puis j'y vais
Ma plume se fâche quand j'l'utilise pour réviser
Quand je la cache derrière de grands bouquins
Quand dans ma tête c'est le boucan
Marche la nuit après les cours, on vagabonde avec mon gava Frank
On est bourré, on marche dans l'ombre, on s'agrippe à la rampe
Prend le dernier trom, rejoindre mon Ermitage
La fatigue me donne des cernes, elle me fait du mal

J'ai des hématomes partout sur le visage
A travers l'hublot, mes pensées divaguent
J'rêve d'avoir des mômes, laisser un héritage
Le bip assourdissant du RER me ramène au réel
Je vis l'amour distant du fait qu'je erre dans les ruelles
Mais jamais auprès d'elle
Je me sens oppressé par cette femme qui m'fait suer
Besoin d'Vasopressine
Viens ma belle
J'aime m'enterrer d'espoir si c'est toi qui tiens la pelle
J'aime m'en aller le soir, c'est si tard que vient ma peine
A l'abri des regards, au coin d'un de ces cités ou dans la rue
J'ai appris d'mes gars qu'c'est dans la cécité qu'revient la vue

C'est ça la ruse : tout perdre pour se rendre de c'qu'il y a entre nos paumes
J'revois mon reuf prendre sa balle de foot
Et partir devant mes parents, à ses entraînements tôt
Quand je marche dans la foule, je n'vois aucun passant
Que des paroles entre manteaux
Entre menteurs, ils se l'entremettent
Entre dans l'Enfer à 2 où les entremetteurs ne font qu'hanter ma tête
J'ai du mal à parler d'business avec un pote
La dernière fois qu'j'ai fait des chiffres, on m'a péta la moitié d'la somme
Même assommé, j'avance
J'aimerais donner une chance
Changer la donne, me casser d'la France
Retourner à Santa Fe et prendre un grain d'café

Avec mes liasses entassées
Tout ça sans taffer

[Lonepsi] (x2)
J'ai connu des nuits plus romantiques que l'amour
J'en ai connu d'autre encore plus foncées que la mort
J'ai connu des jours plus chaleureux qu'un sourire
Mais, crois-moi, j'en ai vécu certains plus glacés qu'un soupir

Paroles.net dispose d’un accord de licence de paroles de chansons avec la Société des Editeurs et Auteurs de Musique (SEAM)

Sélection des chansons du moment