Paroles de la chanson Potentiel par Lefa

Paroles de la chanson Potentiel par Lefa

[Lefa]
2-18 : j'comprends toujours pas les rappeurs qui prétendent posséder des armes à feux
Quand les tits-pe qui t'écoutent iront jusqu'au bout, faudra pas leur dire : "C'est pas ma faute"
Des mensonges maquillés au contouring, des vérités volontairement camouflées
Multi-visage, multi-discours, j'aurai du mal à t'croire quand tu m'appelleras "mon frère"
Y'en a qui disent que t'as raté ta vie si t'as pas d'Rolex avant la quarantaine
Merde, il va falloir que j'dise à mon père : "Papa, t'es qu'un loser entre parenthèses"
J'ai vu des gens embellis par la thune et puis enlaidis par l'avarice
J'ai vu la résine de cannabis détruire les meilleurs, la paresse les paralyse

J'aime regarder l'Homme et l'analyse, j'aime me tromper quand j'ai des préjugés
J'aime voyager léger, dites au douanier qu'il trouvera pas d'explosifs dans ma valise
Quand la douleur est réelle, dites aux médias qu'c'est pas la peine de la scénariser
L'instrumentaliser, c'est enfemer les appels à l'aide dans une pièce insonorisée
Arrêtez d'créer des polémiques en sortant les propos d'leur contexte
Est-ce que, si j'dis qu'vous m'avez saoulé, vous allez m'faire souffler dans un alcootest ?
J'ai d'plus en plus de mal à faire confiance aux humains, c'est rare que j'adhère à des causes
J'écoute les politiques et, bizarrement, j'ai l'impression d'avoir affaire à des gosses

[Lefa]

Souvent seul
Plongé dans l'ombre comme sous un nuage recouvrant l'ciel
Mes ennemis veulent me voir enveloppé dans un linceul
Je sens que mon seum se transforme en potentiel
Souvent seul
Plongé dans l'ombre comme sous un nuage recouvrant l'ciel
Mes ennemis veulent me voir enveloppé dans un linceul
Je sens que mon seum se transforme en potentiel

[Orelsan]
J'écris pour me sentir exister, j'essaye de prendre c'que j'ai mérité
J'ai cherché dans l'fond des bouteilles, dans la fumée des joints, j'ai pas trouvé la vérité

J'essaye de pas les sous-estimer, une horloge cassée donne deux fois la bonne heure
J'veux moins parler, plus écouter mon cœur ; j'sais qu'la famille se perpétue, l'homme meurt
Kung-fu, j'm'en bats les couilles de tes Loubou'
Paire de baskets pleines de shoe goo, à l'époque où j'étais toujours déchiré avant les douze coups
J'erre dans la nuit comme un coup d'blues, écouteurs sans fil ni bluetooth
C'est seulement pour pouvoir les ignorer et, quand j'dis "les", j'veux dire "vous tous"
J'ai vu la jalousie dans les yeux, la recherche d'attention dans les tweets haineux
Plus tu m'dis : "Fais pas ça, tu vas t'planter", plus j'entends Lefa qui m'dit : "Fais-le"
J'ai du mal à croire que j'vis mes rêves, j'mets mon réveil toutes les cinq minutes

J'essaye de garder les pieds sur Terre, plus l'homme est grand plus grande est la chute
N'oublie pas qu'tout l'monde veut t'vendre des trucs, qu'la télé sert juste à vendre des pubs
Qu'y'a des gars qui font des grandes études où ils apprennent comment prendre tes thunes
Parlez pour ne rien dire, voter pour le moins pire : voilà tout c'que je voulais jamais faire
J'renais comme le Phoenix, j'renais comme un zombie ; la défaite, c'est comment tu la gères

[Lefa]
Souvent seul
Plongé dans l'ombre comme sous un nuage recouvrant l'ciel
Mes ennemis veulent me voir enveloppé dans un linceul
Je sens que mon seum se transforme en potentiel

Souvent seul
Plongé dans l'ombre comme sous un nuage recouvrant l'ciel
Mes ennemis veulent me voir enveloppé dans un linceul
Je sens que mon seum se transforme en potentiel

Paroles.net dispose d’un accord de licence de paroles de chansons avec la Société des Editeurs et Auteurs de Musique (SEAM)

Sélection des chansons du moment

Les plus grands succès de Lefa