Paroles de la chanson De la terrasse d'un bistrot par Jean-Marie Vivier

Chanson manquante pour "Jean-Marie Vivier" ? Proposer les paroles
Proposer une correction des paroles de "De la terrasse d'un bistrot"

Paroles de la chanson De la terrasse d'un bistrot par Jean-Marie Vivier

C'est dans la rue que s' joue la vie
De la terrasse d'un bistrot
On assiste à une comédie
Et c'est moins cher qu'à Bobino
Mais quand je dis une comédie
Il ne faut rien exagérer
D'abord s'il arrive qu'on en rie
On voit vite que c'est pas très gai
C'est pas qu'il s'y joue de grands drames
Du genre qu'à écrit c' con d'Anglais
Non, plutôt des p'tites scènes minables
Qui, sur le coup, font rigoler
Qui, sur le coup, font rigoler

Avouez que les travers des autres
Leurs tics et leurs accoutrements,

Manies qui sont aussi les nôtres
C'est ça qui plait surtout aux gens
L' distrait qui regarde souvent sa montre
Avant qu' l'heure n'ait eu l' temps d' changer
Sans voir que vient à sa rencontre
C' poteau qu'il va pas éviter
La femme qui fait du lèche-vitrines
Sans bien savoir c' qu'elle va lécher
La marchandise ou sa bobine
Tant elle insiste sur son portrait
Tant elle insiste sur son portrait

Le pépé qui parle tout seul
Car c'est devenu une habitude
Il s' confie et même y s'engueule
Et ça meuble sa solitude
Le vieux beau qui sonde les minettes
D'un regard à les déshabiller

Et qu'arrête pas d' tourner la tête
Sans voir dans quoi il a marché
Il y a la femme bon chic bon genre
La petite bourgeoise hypocrite
Qui s' retourne sur une paire de jambes
En rêvant d'amours interdites
En rêvant d'amours interdites

Le loubard qui prend le trottoir
Pour le désert du Nevada
Avec dans chaque œil une pétoire
Mais qui f'rait pas d' mal à un chat
Parisien qui, au bord de mer
S'habille marin pour faire plus vrai
Il s'rait déjà six pieds sous terre
Si le ridicule devait tuer
Poivrot qui traverse la rue
Comme une espèce de courant d'air

Dont la démarche change à vue
Un figurant entre deux verres
Un figurant entre deux verres

Celui qui marche les yeux baissés
Cherchant son image sur le trottoir
Le regard perdu dans ses pensées
Et qui au fond ne peut rien voir
Le type heureux qu'a le sourire
Mais sous le masque on lit la rage
De n' pouvoir rattraper sa vie
Même en joggant malgré son âge
Les deux fofolles qui papotent
Qu'on entend cent mètres à la ronde
La mémé dont l' parfum emporte
Et qui cherche à tromper son monde
Et qui cherche à tromper son monde


Pour s' rassurer on imagine
Une suite logique à leur histoire
On leur invente une déprime
Quand ils rentrent chez eux le soir
Faut pas s' leurrer, on est d' la liste
De ces comédiens fabuleux
Et dès que l'on s'ra sur la piste
On ne f'ra sûrement pas mieux qu'eux
Car la terrasse c'est la coulisse
Quand on la quitte on rentre en scène
On endosse son habit d'artiste
Pour jouer la comédie humaine
Pour jouer la comédie humaine

Paroles.net dispose d’un accord de licence de paroles de chansons avec la Société des Editeurs et Auteurs de Musique (SEAM)

Sélection des chansons du moment