Paroles de la chanson Comme avant par Gianni (Coffey)

Chanson manquante pour "Gianni (Coffey)" ? Proposer les paroles
Proposer une correction des paroles de "Comme avant"

Paroles de la chanson Comme avant par Gianni (Coffey)

Trace de freinage sur le macadam,
On va pas s’arrêter si loin qu’un homme
Qui changera de visage pour la somme
En cogitant le soir t’aura le seum
Je détaille la coke en face
Le poto détaille le shit en fer
On sait ce qu’on fait
Merde c’est la c ce qu’on fait

Moi je pars la vida tout ça c’est inévitable
Sans ça bah tu survis pas
Il en faut plus, ça te suffit pas
Il y a celui qui fait et celui qui parle
À l’heure actuelle je viscère sur épargne
Envoie l’adresse on ves-qui les képis
???

Faut prendre des risques pour gratter la pièce
Perdre du sang pour affirmer sa place

Ah ah Gianni,
Eh je compte les rats
Je descends en bas

C’est plus comme avant
Et en fait je m’en bats les couilles
J’en ai perdu du sang oui,
Mais j’en ai mis des coups
Les souvenirs s’emmêlent
Je les vois en noir et blanc
J’ai grandi sur le banc,
J’ai vu qu’il fait noir en bas

C’est plus comme avant
Et en fait je m’en bats les couilles

J’en ai perdu du sang oui,
Mais j’en ai mis des coups
Les souvenirs s’emmêlent
Je les vois en noir et blanc
J’ai grandi sur le banc,
J’ai vu qu’il fait noir en bas

Le mur devient blanc il n’est pas serein
On n’est pas charmé par le chant des sirènes
Et il y en a combien qu’ils vont serrer,
Et dans le futur je pense au passé
Et je me dirais que j’ai pas assez
Que j’ai pas été assez précis
J’ai vu les vrai, les faux ça se précise
On est moins qu’avant dans l’édifice
Tu verras avec le temps,
Que tu changeras d’avis sur eux
N’ai pas le cœur sur la main, ou il finira fissuré

Bah oui c’est la rue, je suis habitué
C’est l’horaire habituelle,
Une ??? fait sonner l’été
Et moi j’irais récupérer les talles
Faut qu’on se casse en été
Tout en évitant la taule

Ah ah Gianni,
Eh je compte les rats
Je descends en bas

C’est plus comme avant
Et en fait je m’en bats les couilles
J’en ai perdu du sang oui,
Mais j’en ai mis des coups
Les souvenirs s’emmêlent
Je les vois en noir et blanc
J’ai grandi sur le banc,

J’ai vu qu’il fait noir en bas

C’est plus comme avant
Et en fait je m’en bats les couilles
J’en ai perdu du sang oui,
Mais j’en ai mis des coups
Les souvenirs s’emmêlent
Je les vois en noir et blanc
J’ai grandi sur le banc,
J’ai vu qu’il fait noir en bas

Paroles.net dispose d’un accord de licence de paroles de chansons avec la Société des Editeurs et Auteurs de Musique (SEAM)

Sélection des chansons du moment