Paroles de la chanson Dragues par Gérard Pierron

Chanson manquante pour "Gérard Pierron" ? Proposer les paroles
Proposer une correction des paroles de "Dragues"

Paroles de la chanson Dragues par Gérard Pierron

Quand les gars d' Paris
Montaient sur la côte
Brillants et bronzés
De la tête aux roues
Chantal et Marie
Françoise et les autres
Quittaient nos genoux

Elles couraient s' mirer
Se rouge-à-lèvrer
S' coiffer dans les chromes
Des voitures de sport
Qui s' décapotaient
À leur arrivée
Devant l'hôtel du port


Nous, les cons du coin
Le cœur en cale sèche
On courait draguer
Les grands chalutiers
Louer nos bras vides
Aux patrons de pêche
Les trois mois d'été

Les trois mois d'été
Où les gars d' Paris
Dans les casinos
Faisaient un sans faute
Remontant d' leurs filets
Chantal et Marie
Françoise et les autres

Nous, pendant ce temps-là
Poisseux de poisson

Qu'est-ce qu'on pouvait faire ?
Attendre et attendre
Et souffler l' soleil
Au bout d'un hameçon
Jusqu'au froid d' septembre

Au premier brouillard
On touchait la côte
Les rues étaient vides
Le ciel était mort
Chantal et Marie
Françoise et les autres
Guettaient sur le port

Paroles.net dispose d’un accord de licence de paroles de chansons avec la Société des Editeurs et Auteurs de Musique (SEAM)

Sélection des chansons du moment