Paroles de la chanson Les Mots Qui Viennent Tout Bas par William Sheller

Paroles de William SHELLER
Musique de William SHELLER
© YOU YOU MUSIC, ALLO MUSIC EDITIONS - 1981

Chanson manquante pour "William Sheller" ? Proposer les paroles
Proposer une correction des paroles de "Les Mots Qui Viennent Tout Bas"

Paroles de la chanson Les Mots Qui Viennent Tout Bas par William Sheller

Trois heur's moins deux retarde ses aiguilles
Au soleil d'un volet qui baille
Et ça respire tout au fond du vent
C'est un rideau qui court autour de ses mailles

Tu pousses l'amour vers moi
J'aime bien les mots qui t'viennent tout bas mais

Est-ce que tu sais que j't'aime en pagaille
C'est comme un mal de vivre à la débraille
Le feu de dieu qui court dans les entrailles
Et qui vous laiss' le corps si lourd
Juste après l'amour

Et le jour traîne d'une heure à peine
Au fil des ombres longues sous le bout des doigts
La nuit va rev'nir monter sans rien dire
Le long des arbres tièdes et jusqu'au bord du toit

Tu pousses l'amour vers moi
J'aime bien les mots qui t'viennent tout bas mais,

Est-ce que tu sais que j't'aime en pagaille
C'est comme un mal de vivre à la débraille
Le feu de Dieu qui court dans les entrailles
Est-ce que tu sais que j't'aime en pagaille.

Est-ce que tu sais que j't'aime en pagaille
C'est comme un mal de vivre à la débraille
Le feu de Dieu qui court dans les entrailles
Est-ce que tu sais que j't'aime en pagaille.

Paroles.net dispose d’un accord de licence de paroles de chansons avec la Société des Editeurs et Auteurs de Musique (SEAM)

Les plus grands succès de William Sheller