Paroles de la chanson Juste avant le... par Sioux

Chanson manquante pour "Sioux" ? Proposer les paroles
Proposer une correction des paroles de "Juste avant le..."

Paroles de la chanson Juste avant le... par Sioux

[Clone]
Sortie de boîte gravé méché blessé je vomis dans les WC
On rentre tard la tête compressée comme les déchets
Quand je me couche, je vois les camions ramasser les ordures
L’alcool une torture détraquée pire que tordu
Carrément j’en dors plus
Ils me cassent la tête avec leur bouclier fiscal moi j’ai ma carapace de tortue
Eh, faut que tu passes nous voir sans soutient c’est fatiguant frère on peut pas s’mouvoir
Quoi que, naze, j’ai pas trouvé mon (?)
Passe (?) et dans mon crane ça tourne plus vite que (?)

Ta pétasse m’attire, lui faire du sale serait risqué vu qu’elle est asthmatique
C’est que ce le (?) m’a dit
SI je mets les gaz fais moi la passe magique
Une tornade et wo ! Le fauve se transforme en diable de (?)
À l’infini, je plane dans les cieux
Regarde-moi quand je te parle dans les yeux

[Sioux, Clone]
Juste avant le burn-out, juste avant le burn-out
Juste avant le burn-out, juste avant le burn-out
Juste avant le burn-out, juste avant le burn-out
Juste avant le burn-out, juste avant le burn-out

[Sioux]
J’adore vraiment pas ce que je vois dans les yeux d’un autre

Idiot, je regarde pas toi je regarde haut de là
Ils ont tous le savoir mais j’suis le roi de l’arme
Braquée, deux fois par an cet épicier va craquer
Je fais resonner mon tel je vois bien que c’est pas le réseaux
Je vais raisonner mon clan avant que les condés résonnent
Et on, verra surement pas le panthéon
Une bavure policière peut baisser ton pantalon
J’suis devenu plutôt fort en apnée mes projets tombent à l’eau, plouf
Ça disparaît comme mon père, combien se disent pareil que je les enterre
Au fond on veut les sous, mais je n’aime pas l’issue
Pourtant je le vois tout-par, bébé

Si je t’ai touché sous la ceinture c’est un coup bas
Dommage qu’un rêve c’est éphémère
Sais-tu que par amour j’ai sauté par la fenêtre ?
Au fait, l’autodestruction correspond si bien
En vrai, le corps se reposait un peu (?)
Dis-moi je manque à qui ?
Je passe mes journées sur mes mangas seul
Les gens que j’aime ne peux que le dire à conditions
Moi quand j’écris je le fais sous serment solennel
J’ai le cœur froid comme un corps mort sous la neige
Je fais des efforts mais je vois aucun remord soulagé
Qui peut me compléter ? Si je rappe c’est qu’on peut tous

N’écoute pas les gens comploter
Demande peut-être juste un peu d’aide au voisin d’à côté
Et rends-lui la pareil s’il a besoin juste d’un peu d’air
Après les flammes c’est l’œil au beurre noir
Moi, j’écris juste avant le burn-out

[SIoux, Clone]
Juste avant le burn-out, juste avant le burn-out
Juste avant le burn-out, juste avant le burn-out
Juste avant le burn-out, juste avant le burn-out
Juste avant le burn-out, juste avant le burn-out

[ SIoux]
À l’occasion ça n’m’étonne pas, qu’on veuille découper

Faire des grandes plaies pour avoir des petites coupures
Car tout est superflu, c’est dur de voir le vrai
J’ai plein d’amour, un peu comme Django déchaîné
Ce que je ressens c’est vide, regarde l’ensemble brûler
J’suis comme le sol pleureur j’ai grandi pour laisser tomber

Paroles.net dispose d’un accord de licence de paroles de chansons avec la Société des Editeurs et Auteurs de Musique (SEAM)

Sélection des chansons du moment