Paroles de la chanson Animal nocturne par Scylla & Sofiane Pamart

Chanson manquante pour "Scylla & Sofiane Pamart" ? Proposer les paroles
Proposer une correction des paroles de "Animal nocturne"

Paroles de la chanson Animal nocturne par Scylla & Sofiane Pamart

[Lonepsi]
Ce soir, je regarde au loin comme un loup inquiet, me demandant ce que demain m’a prévu
J’en ai assez de subir la vitesse du monde, pitié, laissez-moi voguer à mon allure
Ce soir, je regarde au loin comme un loup inquiet, me demandant ce que demain m’a prévu
J’en ai assez de subir la vitesse du monde, pitié, laissez-moi voguer à mon allure

[Lonepsi]
Pris dans une tempête, un tourbillon de pensées, comment faire pour s’en échapper sain et sauf ?
J’ai pu trouver pour la première fois mon refuge en appuyant sur un la bémol

Faut que je ralentisse, pour que, faut que je ralentisse, faut que je ralentisse sinon je vais perdre la tête
Faut que ça ralentisse, faut que, faut que ça ralentisse, faut que ça ralentisse
Parce que l’allure délirante de notre monde pas les rues comme un grand métronome
Et sa pauvre mélodie, je l’entends quand le métro sonne
Mais la patience d’un regard que j’ai croisé quelque part, au beau milieu d’un boulevard m'a fait soudainement part de l’importance de la lenteur à laquelle doit battre le cœur pour que même durant l’hiver il parvienne à s’enivrer

[Lonepsi]
Ce soir, je regarde au loin comme un loup inquiet, me demandant ce que demain m’a prévu

J’en ai assez de subir la vitesse du monde, pitié, laissez-moi voguer à mon allure
Ce soir, je regarde au loin comme un loup inquiet, me demandant ce que demain m’a prévu
J’en ai assez de subir la vitesse du monde, pitié, laissez-moi voguer à mon allure

[Scylla]
Faut que j’hurle, hurler comme un loup face à la lune, loin des hommes
Le temps que j’hurle, hurler comme un loup face à la lune, loin des hommes

[Scylla]
Loin du bruit du temps qui passe, loin du cœur des machines , loin des formules magiques, des chefs, des rois, des saints
De c'que les hommes chassent, le loup qu’je suis les fascine, ils vont vouloir m’apprivoiser pour faire de moi un chien

Loin de toutes leurs lumières artificielles, qui font qu'd'vant la craie, je me retourne à chaque fois
Je reviens sur le territoire des rêves de mon enfance , cette fois je compte bien retrouver l’alpha
Je suis loin de l’homme (je suis loin de l’homme)
Que je veux devenir (que je veux devenir)
Quand les autres dorment, si j’m’éloigne, c’est pour mieux revenir
Ils me traitent de fou (ils me traitent de fou)
Ce qu’ils disent est vrai (ce qu’ils disent est vrai)
Ils règnent le jour mais la nuit est mienne

[Lonepsi]
Faut que je ralentisse, faut que, faut que je ralentisse, faut que je ralentisse sinon je vais perdre la tête

Faut que ça ralentisse, faut que, faut que ça ralentisse, faut que ça ralentisse

[Lonepsi]
Ce soir, je regarde au loin comme un loup inquiet, me demandant ce que demain m’a prévu
J’en ai assez de subir la vitesse du monde, pitié, laissez-moi voguer à mon allure
Ce soir, je regarde au loin comme un loup inquiet, me demandant ce que demain m’a prévu
J’en ai assez de subir la vitesse du monde, pitié, laissez-moi voguer à mon allure

Paroles.net dispose d’un accord de licence de paroles de chansons avec la Société des Editeurs et Auteurs de Musique (SEAM)

Sélection des chansons du moment