Paroles de la chanson Bunkoeur par PLK

Chanson manquante pour "PLK" ? Proposer les paroles
Proposer une correction des paroles de "Bunkoeur"

Paroles de la chanson Bunkoeur par PLK

Hey
J'ai cette particularité : aucune confiance envers les femmes
J'ai peut-être connu trop tôt les concerts, les showcases, les foules et les fans
Mais pas d'mascarade, depuis p'tit, j'fais couler les larmes, pleurer les filles, gueuler les dames
Devant mon cœur, y'a un guerrier qui brandit les armes
Des flammes, des lames, des cris, des larmes, mon cerveau crie, mon corps reste calme
Dans ma folie et dans mon âme, j'reste incompris, j'me comprends mal

J't'avoue : j'ai toujours eu du mal à faire confiance depuis l'enfance

M'attacher à quelqu'un, c'était pas dans mes plans, c'était pas très tentant
J'ai toujours trouvé relation parfumée ; partout, c'genre de mensonges, déceptions à la clé
J'vois les femmes comme ennemis, nan, mais attiré comme un aimant
Froid comme soleil de décembre, ouais ouais ouais ouais
Jamais voulu être blessant, maladroit comme à la naissance
Présent mais l'esprit est absent, ouais ouais ouais ouais
Si j'taille, normal, faut pas pleurer
Je viens, je pars, s'revoit jamais
À c'qu'il paraît, j'ai des yeux que pour toi, chacun d'mes textes
Chacun d'mes regards, tout c'que j'fais, c'est pour toi


J'vois les femmes comme ennemis, nan, mais attiré comme un aimant
Froid comme soleil de décembre, ouais ouais ouais ouais
Jamais voulu être blessant, maladroit comme à la naissance
Présent mais l'esprit est absent

Donc j'te l'dis gentiment : j'ai peur des sentiments
Dans ma tête, c'est la guerre, mon bunkoeur est en ciment
Donc j'te l'dis gentiment : j'ai peur des sentiments
Dans ma tête, c'est la guerre, mon bunkoeur est en ciment


J’ai pas envie d'être embêté, ni d'être embêtant
J'veux juste kiffer, le reste, c'est pas dans mes plans
C'est nul comme rappeur qu'est pas dans les temps, tout droit comme patate dans les dents
Aucune confiance dans la gent féminine, chaque mot tiré est comme une balle à blanc, hey
Mais pas d'mascarade, depuis p'tit, j'fais couler les larmes, pleurer les filles, gueuler les dames
D'vant mon cœur, y'a un guerrier qui brandit les armes
Des flingues, des lames, des cris, des larmes, mon cerveau crie, mon corps reste calme
Dans ma folie et dans mon âme, j'reste incompris, j'me comprends mal
Donc dis-moi pourquoi, moi, j'suis comme ça

Les autres n'ont pas c'bloquage, pourquoi ? Hey
Ça m'a toujours empêché, ah ouais, impossible de me laisser aller
De t'enlacer pendant des années, j'me lasse vite, faut me laisser y aller

J'vois les femmes comme ennemis, nan, mais attiré comme un aimant
Froid comme soleil de décembre, ouais ouais ouais ouais
Jamais voulu être blessant, maladroit comme à la naissance
Présent mais l'esprit est absent

Donc j'te l'dis gentiment : j'ai peur des sentiments
Dans ma tête, c'est la guerre, mon bunkoeur est en ciment

Donc j'te l'dis gentiment : j'ai peur des sentiments
Dans ma tête, c'est la guerre, mon bunkoeur est en ciment
Donc j'te l'dis gentiment : j'ai peur des sentiments
Dans ma tête, c'est la guerre, mon bunkoeur est en ciment
Donc j'te l'dis gentiment : j'ai peur des sentiments
Dans ma tête, c'est la guerre, mon bunkoeur est en ciment

En ciment, aïe, aïe, aïe, aïe
Aïe, aïe, aïe, aïe, lalalala
Aïe, aïe, aïe, aïe, lalalala

Paroles.net dispose d’un accord de licence de paroles de chansons avec la Société des Editeurs et Auteurs de Musique (SEAM)

Sélection des chansons du moment

Les plus grands succès de PLK