Paroles de la chanson Les Lettres De L'autoroute par Pigalle

Chanson manquante pour "Pigalle" ? Proposer les paroles
Proposer une correction des paroles de "Les Lettres De L'autoroute"

Paroles de la chanson Les Lettres De L'autoroute par Pigalle

Aujourd'hui le kilomètre 500 a été fini
Ca va faire maintenant six mois que je suis parti
J'espère que la petite va mieux, le collège ça devient sérieux
Et que toi Chérie, tu ne t'ennuies pas trop
J'aurai sans doute un congé en juin, ils en donnent à tous les chauffeurs d'engins
Je t'envoie un chèque bientôt pour les impôts, moi ça va très bien, il fait beau
Il reste trois cent kilomètres d'autoroute à construire ...

En fait, si elle savait : la boue, la merde, le froid
Les baraquements pourris, la nuit qui n'en finit pas

Pour la tune, il fallait partir à l'autoroute, pendant longtemps j'ai eu un doute
Mais, elle ne trouvait pas d'emploi, et les frais tous les mois ...
Je sais déjà que je ne rentrerai pas, de toute façon, elle le verra
Plutôt, elle ne me verra plus, et elle sera déçue,
Après onze ans, une fuite en guise de message

Elle recevra cette lettre qui raconte que d'chi
De toutes façons, elle sait qu'on ne s'est jamais rien dit
Elle la lira heureuse, m'imaginant géant sur mon Caterpillar
Les bornes se déroulant, vers le soleil des autres, des autres gens


Avant de t'embrasser dans le cou comme tu aimes
Je te demande par retour des cigares comme j'aime
Dis bonjour au petit, que Papa pense à lui
Et à ta mère que j'ai freiné l'alcool
Toi, attention à ton dos, prends la voiture, si tu cherches un boulot
J'ai bien reçu ta lettre et le petit paquet, la photo des enfants est sur la table de chevet
Il reste trois cent kilomètres d'autoroute à construire

Ce soir encore ça va finir au bar du haut
Avec de la bière et du mauvais porto
Pour dormir sans rêver, abruti sous les draps,
Parler pour ne rien dire et surtout pas de là bas
Les putes viennent d'elles même autour des baraquements

Elles sentent l'eau de Cologne et le client d'avant
Elles ne posent pas de question, et çà, çà n'a pas de prix
Je les laisse me toucher, les yeux collés au mur
Je regarde les cafards hébété, au tréfonds du coltard

Elle recevra cette lettre qui raconte que d'chi
De toutes façons, elle sait qu'on ne s'est jamais rien dit
Elle la lira heureuse, m'imaginant géant sur mon Caterpillar
Les bornes se déroulant, vers le soleil des autres, des autres gens

Post scriptum : n'oublie pas dans le courant du mois

De rembourser Roger, depuis le temps qu'on lui doit
Et je t'embrasse encore où tu veux sur ton corps
Salut à toi ma femme, je reviendrai bientôt
Et je referme cette lettre remplie de mes caresses,
Crois moi, je pense à toi sans cesse
Il reste trois cent kilomètres d'autoroute à construire ..

Et puis, il y a Anna qui fait le ravito
Elle a un gros nez, mais tout le reste est beau
Elle est gentille, et m'écoute et me parle comme si elle comprenait
Que je suis ç fond de cale
On pense au grand soleil, vieillissant dans le miel
Mais ce n'est qu'une étape de la fuite en avant, si tu n'existes plus, toi et les enfants

Mais elle aussi bien sûr sera répudiée un jour
Et moi, je partirai, la peur, la peur sous mon béret

Elle recevra cette lettre qui raconte que d'chi
De toutes façons, elle sait qu'on ne s'est jamais rien dit
Elle la lira heureuse, m'imaginant géant sur mon Caterpillar
Les bornes se déroulant, vers le soleil des autres, des autres gens

Paroles.net dispose d’un accord de licence de paroles de chansons avec la Société des Editeurs et Auteurs de Musique (SEAM)

Sélection des chansons du moment