Paroles de la chanson Guérilla par Oxmo Puccino

Chanson manquante pour "Oxmo Puccino" ? Proposer les paroles
Proposer une correction des paroles de "Guérilla"

Paroles de la chanson Guérilla par Oxmo Puccino

Ça commence par un blouson, une femme
Ou un morceau de shit comme dans chaque cité
Si je mens ? Demande à la police…
Le style de tristes histoires
Qui alimentent les bancs publics, les squares
Retransmises vite pendant les visites au parloir
A croire que le Sheytan tourne, puis un jour voilà notre tour
Je leur avais dit de pas cogner Koukou
Koukou habite la cité d’à côté donc on se connaît
Font de la monnaie, après ils iront dire qu’on les jalousait
Ont-ils raison ? Bref, ta gueule
La justice est morte, ma gueule
On s’en tape et on a mille guns

Eux en avaient qu’un seul, passèrent
Firent des étincelles, en laissèrent un par terre
On a les nerfs sur la vie de ma tess
Nos familles manifestèrent et nous on remplit les holsters
On a chopé la guérilla…

C’est la guérilla
On ne sait jamais quand ça arrive
C’est la guérilla
On ne sait jamais quand ça fini
C’est la guérilla
On ne sait jamais qui va guérir
C'est la guérilla

Paroles.net dispose d’un accord de licence de paroles de chansons avec la Société des Editeurs et Auteurs de Musique (SEAM)

Sélection des chansons du moment

Les plus grands succès de Oxmo Puccino