Paroles de la chanson Crazy Story (Traduction) par King Von

Chanson manquante pour "King Von" ? Proposer les paroles
Proposer une correction des paroles de "Crazy Story (Traduction)"

Paroles de la chanson Crazy Story (Traduction) par King Von

J’en ai une bonne au sujet d’un mec trop stylé du Tennessee
J’avais une nana au courant de tout, qui m’avait dit où le trouver
J’ai dit bien sûr, bébé dis-moi si tu veux te faire du fric
Elle a fait « Von, tu le sais déjà, je veux que tu me mettes bien »
J’ai fait « cool, je peux faire ça, bouh »
Quoi ? Tu veux des chaussures ? Jimmy Choo
Avec un sac à main ? Rouge ou bleu, bébé ?
Elle sourit, elle n’a pas l’habitude de tout ça, car elle n’avait jamais été riche
Je ris quand je pense que j’aurais pu être mac, je suis beau parleur
J’accélère, j’aurais pu être pilote, je pousse ma voiture à fond

T’es une meuf, t’aurais pu être une bitch, tu piques des grosses crises
Mais on s’en fout, revenons à nos moutons, c’est le principal
Son cou richissime était couvert de bijoux assortis à ses montres
Il était 6 heures, j’ai dit à ma meuf « appelle-le, rejoins-le dans la voiture »
Mais il est pas là, il est pas si lent, on va le retrouver au magasin
Je fais « ok, je les laisse faire, voyons voir »
Voilà l’embrouille, bande de nouilles, je vous fait mijoter à feu doux
J’empoigne mon Glock, il en a vu d’autres, mais crache comme au premier jour
On est au sommet, on a beaucoup perdu, mais c’est la vie

Mais jette un œil au score, si je vous met un point de plus, ça fera 6 à 24
Laissez-moi me concentrer, je peux pas m’en aller, il arrive maintenant
Il se gare en double-file, il ne sort pas, il a l’air d’être là pour faire la course
Cette nouvelle Porsche est montée comme un étalon, des couleurs éblouissantes
Il a une bague, j’imagine qu’il n’est pas divorcé, sa femme est sûrement une grosse cochonne
Maintenant elle s’amène, elle roule du cul, cette bitch est pulpeuse, bordel
Elle monte à l’arrière, elle l’embrasse, il lui choppe le cul
Et je m’approche furtivement tel un tigre, comme Snoop dans « The Wire »
Le quartier est dangereux, donc je suis prudent, je porte un masque comme Michael Myers

Je suis sur ses talons, il va rien comprendre, il va lui casser le cul
Mais voilà ce qu’il s’est passé, je suis allé à la portière, j’ai cru je le tenais
J’étais mal, les ennemis arrivaient en criant « C’est quoi ce bordel ? »
Je fais « Quoi ? Tu me connais pas, je suis un tireur-né
Je vise comme un dieu, comme Jonny Dang, quand on me cherche
Alors je vise, j’en touche un au bras, l’autre à la cuisse, sans déc’
Bitch, marche ou crève, tu disais que tu voulais te faire du fric
T’as du cran, ton histoire tient la route, mec on t’embauche
Représente la 64ème et la 65ème rue, on est pas de la 63ème

Paroles.net dispose d’un accord de licence de paroles de chansons avec la Société des Editeurs et Auteurs de Musique (SEAM)

Sélection des chansons du moment