Paroles de la chanson Demain N'existe Pas par Joe Lucazz

Chanson manquante pour "Joe Lucazz" ? Proposer les paroles
Proposer une correction des paroles de "Demain N'existe Pas"

Paroles de la chanson Demain N'existe Pas par Joe Lucazz

Sur mon fridge cainri y'a écrit "va chercher l'million" sur un million d'post-it
Le million, le million, le million
Joe Lucazzi

Apparition d'une comète, mes parents s'inquiètent
Maman stresse et hop, premier octobre, j'vois l'jour dans le douzième (hello, hello)
Sous les sandalettes de madre, j'entraperçois l'paradis
Sous les Weston du padre, je peux voir le regard d'Iblis (hello, hello)
J'pardonne mais j'n'oublie rien, que tchi
Mon corps pendu à un arbre d'eau recouvert de graffitis

Bah ouais mimile, j'suis dans la drogue, rime bien avant l'wifi
Du caramel du Riff au produit phare du Cartel de Cali
J'entends les pleurs de mes ancêtres : "Aladji, qu'est-ce qu'il t'a pris ?"
J'déforme c'magazine, cherche mon patronyme, billaye qu'est-ce qu'il m'arrive ?
L'or de Kinshasa sur mes canines
Qui me mord me rappelle que j'ai des canines (grrr)

Tu m'vois, tu m'croises mais on n'se connait pas
Tu m'hates : érection du troisième doigt
Tu m'scrutes, me juges, on dirait les schtars
Mimile, demain n'existe pas

Tu m'vois, tu m'croises mais on n'se connait pas

Tu m'hates : érection du troisième doigt
Tu m'scrutes, me juges, on dirait les schtars
Mimile, demain n'existe pas

J'suis frais sa mère comme produit frais au marché d'Rungis
J'suis jeune, j'suis beau, j'suis Gatsby donc j'suis magnifique
Orange serait mon costume si j'étais né à Brooklyn
Dieu a design ma vie, mimile, j'suis une fashion victime
Seul Dieu tient ses promesses
J'évite toutes sortes de crédit, mimile, tu n'es pas Rocky, niet
J'suis pas fils de Crib alors easy
Coincé entre toit du building et c'putain d'ciel gris

J'suis la liaison entre bar très chic et épicerie
Joe Lucazzi, paranoïa à son paroxysme
V'là où j'en suis : je prie L'unique avec des gants d'légiste
L'fusil n'est pas très loin car ces fils de lâche, ces fils de tshoin j'en connais très très bien

Tu m'vois, tu m'croises mais on n'se connait pas
Tu m'hates : érection du troisième doigt
Tu m'scrutes, me juges, on dirait les schtars
Mimile, demain n'existe pas

Tu m'vois, tu m'croises mais on n'se connait pas
Tu m'hates : érection du troisième doigt
Tu m'scrutes, me juges, on dirait les schtars
Mimile, demain n'existe pas


Ils m'dressent des louanges et ma tête les dérange
Plus qu'un produit d'mon environnement
J'suis un pur fruit de ce continent
Qui s'est construit uniquement sur la vente
Machine à remonter l'temps : le Franc, tonton Mitterrand
J'voulais être un [?], j'rêvais d'être un [?]
On n'voyait pas d'argent et j'croisais peu d'blancs
Innocent et naïf, j'pensais même qu'l'argent était blanc
Pas si naïf finalement, plus tard je me suis mis dans la blanche
Et fais-moi confiance
Quand l'produit est bavon, pas d'heure d'affluence

Paris, on m'a crucifié sur mon lieu d'naissance

Tu m'vois, tu m'croises mais on n'se connait pas
Tu m'hates : érection du troisième doigt
Tu m'scrutes, me juges, on dirait les schtars
Mimile, demain n'existe pas

Tu m'vois, tu m'croises mais on n'se connait pas
Tu m'hates : érection du troisième doigt
Tu m'scrutes, me juges, on dirait les schtars
Mimile, demain n'existe pas

Paroles.net dispose d’un accord de licence de paroles de chansons avec la Société des Editeurs et Auteurs de Musique (SEAM)

Sélection des chansons du moment