Paroles de la chanson Périmètre par Hugo TSR

Chanson manquante pour "Hugo TSR" ? Proposer les paroles
Proposer une correction des paroles de "Périmètre"

Paroles de la chanson Périmètre par Hugo TSR

Ouais
2019 dans l'dix-huit (dans l'périmètre)
TSR Crew (eh)

J'suis dans la classe des inclassables, 40 degrés dans la carcasse
Normal j'm'efface, tu sais, mon cœur est froid comme le banc d'la garde à v'
J'suis la note du bas d'la page, j'crois qu'j'suis né dans un tombeau
Odeur d'conso', quartier tracé par le périph' et les ponts glauques
Bourré d'tox', la nuit, ça visite les boxes, ça t'vide les poches comme à l'époque, métro r'tourné comme une escort
J'ai plus d'écorce, que d'l'asphalte, mon esprit fait bande à part
On parle un anglais d'Polonais quand on surveille le Vandal Squat
J'suis dans la trappe, la bouche cachée sous un foulard noir
En préparant mon plan, des fois, j'me dis : "Qu'est-ce tu fous là, toi ?"
Vite, faudrait que j'taille de là, j'vis avec ma part de rage
J'évite de trop parler, eux, quand ils parlent d'art, ils pensent dollar
Toujours dans l'bâtiment, c'est la millième dernière fois qu'tu montes
Lassé, j'me fais du mal, là, c'est Truman devant la carte du monde
Ouais, là derrière, celle-là est réelle (dix-huitième)
Des deux côtés, c'est les rails, les dégâts sont plus que matériels

Par terre, y a des zipettes et des gars éclatés
C'est l'hiver, pour s'réchauffer, faut des papiers
Il est six heures, c'est l'heure légale, moi, j'suis allé marcher
Histoire de périmètre, on tombe dans des carrés tracés

Malgré l'ivresse (périmètre), j'crois qu'le moral est cassé
On charbonne H24 pour éviter d'aller taffer
Il est six heures (ah), c'est l'heure légale, moi, j'suis allé marcher
Histoire de périmètre, on tourne dans des carrés tracés

Toute la nuit, j'ai fait du son, j'm'endors pendant la réunion
Ramène une grosse citerne, l'amnésie est quotidienne
J'comprends mieux la race humaine, j'évite de côtoyer du monde
Y a personne qui peut m'comprendre, moi, j'viens tout droit d'un autre système
J'vois tous les couchers d'soleil, j'vois tous les jours s'lever
Sur cette terre, j'ai pas à m'plaindre mais j'ai l'moral d'un suicidaire
La même question : "De quoi va-t-on tous crever ?"
Est-ce la cons', la pollution ou bien la bouffe industrielle ?
Dans un désert de pub, ils rêvent tous de gros sous
Y a pas d'étoile, garde du crack, c'est les cailles-ra contre les mots doux
Ecoute depuis la rue, ça communique avec des cris
Mes écrits racontent mes rondes, on tourne en rond comme si y avait des grilles
On s'méfie d'tout : des touristes, des ristournes, t'es vite sourd si tu t'laisses pourrir par tous les discours
J'veux la baraque plein sud mais faut pas compter là-d'ssus
Maintenant, tout passe par la thune, faut tout risquer pour un bout d'ciel azur
Dans l'périmètre, dans la zone, dans la zeb, là où les p'tits vendent la 'quette
Là où on mange sans assiette, viande en barquette
Jeunes embarqués, tout l'quartier s'inquiète
La rumeur dit qu'cette nuit, ils ont posé des mic' au cinquième

Malgré l'ivresse, j'crois qu'le moral est cassé
On charbonne H24 pour éviter d'aller taffer
Il est six heures, c'est l'heure légale, moi, j'suis allé marcher
Histoire de périmètre, on tourne dans des carrés tracés
Malgré l'ivresse, j'crois qu'le moral est cassé
On charbonne H24 pour éviter d'aller taffer
Il est six heures, c'est l'heure légale, moi, j'suis allé marcher
Histoire de périmètre, on tourne dans des carrés tracés

Périmètre, TSR Crew, dix-huitème

Paroles.net dispose d’un accord de licence de paroles de chansons avec la Société des Editeurs et Auteurs de Musique (SEAM)

Sélection des chansons du moment