Paroles de la chanson Nostalgique par Gianni (Coffey)

Chanson manquante pour "Gianni (Coffey)" ? Proposer les paroles
Proposer une correction des paroles de "Nostalgique"

Paroles de la chanson Nostalgique par Gianni (Coffey)

Feu dans la cathédrale, son dans la basilique, les miens ont pris des piges, ça passe pas si vite
Commerce illicite donc police, on évite, shooting photo sur le point de vente
À la vôtre, à mes morts, que des noms, plus de visage en mémoire
Des corbeaux qui volent, j'connais la fin de l'histoire, faut le voir pour le croire
Yellow, yellow, dans l'escalier, j'fais mon mal, je viens d'en bas, j'peux pas faire la mala
Reste d'l'équipage dans la selha, j'suis au studio, je fais des mélos
Même quand j'suis là, j'suis pas là, un peu absent, la vie nous laisse des balafres
Mauvaise nouvelle, on devient tout pâle et dis-moi, c'est à qui qu'on renvoie la balle ?

L'étau, ballon, non merci, j't'apprends rien, y'a des cibles
Le soir ça crible, midi ça crie, pour mon sang tu d'viens un sacrifice
Et eux en face c'est des sacrés vices, les mêmes jours elles ont perdu père et fils
Tu perdras la vie si tu vérifies, faut que je pense à me purifier

J'regarde de gauche à droite, je n'vois que la muerte
Déjà habitué au pire, faut pas t’inquiéter
J'regarde de gauche à droite, je n'vois que la muerte
Déjà habitué au pire, faut pas t’inquiéter

J'repasse devant le bat', j'deviens nostalgique, nostalgique

Elle veut me consoler, elle vient de West Indies, West Indies
Et à tous mes morts, bah, rest in peace, rest in peace
J'repasse devant le bat', j'deviens nostalgique, nostalgique

Beaucoup ont perdu la tête, tout seuls, ils parlent au murs
Les jets font qu'l'innocence est périmée, y'a c'lui qui a les cornes dans le périmètre
Ils ont laissé leur âmes dans Paris même, les bonne nouvelles n'arrivent que par e-mail
Et ta vie n'est qu'un paramètre et ta mort n'est qu'un paramètre
Sur les murs, y'a du sang, ça témoigne du passé, rappel des souvenirs qu'j'ai envie d'effacer
Pourquoi t'as fait ça ? Et pour faire simple, j'peux pas dormir, non, j'ai pas assez

Sur le bitume, faut savoir se placer, de base, on aime la rue mais on s'en est lassé
À dix sur l'assiette mais à deux sur la selle, j'sors de G.A.V, j'refais mes lacets
Sur l'devant de la scène, des ennemis dans le salle
Une douille dans l'enveloppe pour un dernier message
Têtes cramées autour d'la maison, on a cramé, cramé donc les mains sont sales
Et la ue-r, c'est la maison ça mais aussi, c'est hostile, j'le ressens jusque dans mes os

J'regarde de gauche à droite, je n'vois que la muerte
Déjà habitué au pire, faut pas t’inquiéter
J'regarde de gauche à droite, je n'vois que la muerte

Déjà habitué au pire, faut pas t’inquiéter

J'repasse devant le bat', j'deviens nostalgique, nostalgique
Elle veut me consoler, elle vient de West Indies, West Indies
Et à tous mes morts, bah rest, in peace, rest in peace
J'repasse devant le bat', j'deviens nostalgique, nostalgique

J'repasse devant le bat', j'deviens nostalgique, nostalgique
Elle veut me consoler, elle vient de West Indies, West Indies
Et à tous mes morts, bah rest, in peace, rest in peace
J'repasse devant le bat', j'deviens nostalgique, nostalgique

Paroles.net dispose d’un accord de licence de paroles de chansons avec la Société des Editeurs et Auteurs de Musique (SEAM)

Sélection des chansons du moment