Paroles de la chanson Young & Free (Traduction) par Dermot Kennedy

Chanson manquante pour "Dermot Kennedy" ? Proposer les paroles
Proposer une correction des paroles de "Young & Free (Traduction)"

Paroles de la chanson Young & Free (Traduction) par Dermot Kennedy

Où est-ce qu’on va d’ici ? Quelque chose est entré avec la nuit
La neige est entrée à gros flocons, mes copains et moi on promenait sans voir
Ma foi, chérie, c’est provisoire
Maintenant, ce pont entre Brooklyn et Manhattan a entendu toutes nos paroles
Je pensais ce que je disais, je veux tout ça, tout le temps

Oh, quand je serai parti
Sur la dune, au lever du jour
Eh bien, c’est tout ce dont je pourrais avoir envie

On était jeunes, on était libres

Allez, viens, maintenant, lâche-toi
On était jeunes, on était libres
Je vivais dans le froid, je rentre chez moi
Voilà une parole parfaite pour commencer
Son cœur n’a jamais été destiné à ça
Oh, on ne passera jamais à autre chose
On était jeunes, on était libres

Tout ce qu’elle me disait, c’était : reste avec moi, ne meurs jamais
Elle me gardait près d’elle, tout beau tout nouveau, dans le silence entre les pins
Comme je te l’ai déjà dit, chérie
Je ne veux pas que tu regardes en arrière, tous les fantômes du passé que tu as laissés derrière toi
Sache que tu resteras près de moi, alors garde espoir cette fois


On était jeunes, on était libres
Allez, viens, maintenant, lâche-toi
On était jeunes, on était libres
Je vivais dans le froid, je rentre chez moi
Voilà une parole parfaite pour commencer
Son cœur n’a jamais été destiné à ça
Oh, on ne passera jamais à autre chose
On était jeunes, on était libres

J’en garde un(e) autre pour une nuit, j’en garde un(e) autre pour une nuit
Tout ce que je saurai toujours, bébé, c’est qu’on était condamnés à se consumer
J’en garde un(e) autre pour une nuit, j’en garde un(e) autre pour une nuit
Tout ce que je saurai toujours, bébé, c’est qu’on était condamnés à se consumer

Bébé, on était condamnés à se consumer

On était jeunes, on était libres
Allez, viens, maintenant, lâche-toi
On était jeunes, on était libres
Je vivais dans le froid, je rentre chez moi
Voilà une parole parfaite pour commencer
Son cœur n’a jamais été destiné à ça
Oh, on ne passera jamais à autre chose
On était jeunes, on était libres

Oh, quand je serai parti
Sur la dune, au lever du jour
Eh bien, c’est tout ce dont je pourrais avoir envie

Paroles.net dispose d’un accord de licence de paroles de chansons avec la Société des Editeurs et Auteurs de Musique (SEAM)

Sélection des chansons du moment

Les plus grands succès de Dermot Kennedy