Paroles de la chanson Montparnasse - Buenos Aires par Bernard Lavilliers

Chanson manquante pour "Bernard Lavilliers" ? Proposer les paroles
Proposer une correction des paroles de "Montparnasse - Buenos Aires"

Paroles de la chanson Montparnasse - Buenos Aires par Bernard Lavilliers

Seul face à face dans la glace j'regarde les gens qui passent
C'est l'été, des gens qui rient d'autres qui s'embrassent
C'est l'été à Montparnasse, l'été à Montparnasse
Des robes légères, des couples qui s'enlacent à Montparnasse
J'vais rester seul avec de la glace à Montparnasse

Je traine mon vague à l'âme sur les terrasses
Je cherche encore Madame, ses quelques traces
Qui inspirait Soutine, Appolinaire
Je vais passer de l'ombre à la lumière
Je vais passer de l'ombre à la lumière

Si cette nuit mes yeux billent, j'rencontre une âme seule
C'est l'été, j'parle de voyages d’autres paysages
C'est l’hiver à Buenos Aires, l’hiver à Buenos Aires
L'air est glacé, les gens séparés
Au café Margot à Buenos Aires
Des Italiens qui parlent Espagnol
Au café Margot à Buenos Aires



Je traine mon vague à l'âme sur les terrasses
Je cherche encore Madame, ses quelques traces
Qui inspirait Borges, Neruda
Si je vous intéresse, je reste là

Je traine mon vague à l'âme sur les terrasses
Je cherche encore Madame, ses quelques traces
Qui inspirait Soutine, Appolinaire
Je vais passer de l'ombre à la lumière
Je vais passer de l'ombre à la lumière
A la lumière

Paroles.net dispose d’un accord de licence de paroles de chansons avec la Société des Editeurs et Auteurs de Musique (SEAM)

Sélection des chansons du moment

Les plus grands succès de Bernard Lavilliers