Paroles de la chanson Les fleurs du mâle par Amy

Chanson manquante pour "Amy" ? Proposer les paroles
Proposer une correction des paroles de "Les fleurs du mâle"

Paroles de la chanson Les fleurs du mâle par Amy

La gorge nouée, sur le chemin du lycée
Mon âme est blanche, mes idées noires
Jeune fille métissée
Un simple regard, me faisait rougir
Noyé dans ses yeux, aveuglé par l’éclat de son sourire
Le mec idéal, doué tellement fidèle
L’amour chacun à un fil, c’était bien plus qu’une ficelle
Jeune pucelle, je lui ai tout donné,
J’arrivais à me sentir libre, dans une prison dorée
Le temps passe, la routine nous abime,
La vérité mise à nue, le mensonge nous abime
Le ton monte, fait place aux injures
Excuse-moi mon bébé, je recommencerai pas je te jure

Jalousie excessive, caractère dépressif,
Et si l’avenir est flou, sache que ses coups sont bien précis
Naïve, c’est ma ive, désormais je le sais
La première fois, a engendré la deuxième

Gauche, droite, gauche, tu sais mettre des claques,
Même devant les gosses t’as pas honte hein
T’as pas honte hein,
Non, non il y a pas de à ça
T’es pas un homme toi, t’es un sss
Gauche, droite, gauche, tu sais mettre des patates
Mon amour n’est plus un gilet pare-balles
Tu veux pas finir au placard,
Mais tu mérites d’y crever sale bâtard


La gorge nouée, sur le chemin de la maison,
Et si le ciel est bleu, mon cœur n’a que l’hiver pour saison
Mon fils me dit, eh maman qu’est-ce qui t’arrives
Tout ce sang sur tes narines, j’ai dit chéri c’est la vie
Quatre gosses, donc quatre raisons de rester
À l’aube de la cinquantaine, qui voudra les restes
Vingt ans de mariages, vingt ans de souffrance
Vingt ans de mirages, vingt ans d’insouciance
Dépendance financière, je suis condamnée
Dépendance icologique, depuis tant d’années
J’angoisse, je stresse, le drapeau blanc a ternis
Dans le foyer familial, tous les coups sont permis

Impuissant, démuni, mes corps sont spectateurs
C’est la violence sur scène, j’attends le dernier acte
Le sacrifice d’une vie, la mort est éternelle
Sachez que la première, n’est jamais la dernière

Gauche, droite, gauche, tu sais mettre des claques,
Même devant les gosses t’as pas honte hein
T’as pas honte hein,
Non, non il y a pas de à ça
T’es pas un homme toi, t’es un sss
Gauche, droite, gauche, tu sais mettre des patates
Mon amour n’est plus un gilet pare-balles
Tu veux pas finir au placard,
Mais tu mérites d’y crever sale bâtard


La gorge nouée, sur le chemin du travail,
Cette nuit c’était la guerre, l’amour est un champ de bataille
J’aurais dû voir, les méfaits de la vodka
Pourtant je suis médecin, et femme d’avocat
Tout a commencé, un beau soir de printemps
Un verre de trop, un peu de drogue, la tension monte d’un cran
Crise de nerfs, sur cris d’angoisse, la vie ses déceptions
Mon âme fragilisée, ne supporte pas la pression
Interne elle est satisfaite, à la recherche de l’élite
Tu sais mon cœur le bonheur, s’achète pas dans les livres
Rongé par la honte, camoufle la vérité en prêchant

Pas prête à fermer les yeux, sur le regard des gens
On passe du coup de foudre au coup de pression,
Puis les couteaux courent, chaque soir je danse avec le diable,
Je te parle pas de coup de roue
J’encaisse, j’encaisse, mon silence a son mot à dire
Je l’ai aimé jusqu’à la mort, et il m’a ôté la vie

Gauche, droite, gauche, tu sais mettre des claques,
Même devant les gosses t’as pas honte hein
T’as pas honte hein,
Non, non il y a pas de à ça
T’es pas un homme toi, t’es un sss
Gauche, droite, gauche, tu sais mettre des patates

Mon amour n’est plus un gilet pare-balles
Tu veux pas finir au placard,
Mais tu mérites d’y crever sale bâtard

Qui sera la prochaine,
Qui sera la prochaine qui va mourir sous les coups de son compagnon en France
Tous les trois jours
Personne n’en vaut la peine, soit tu quittes le démon, soit tu finis sous la benne
Personne n’est né pour souffrir
Il y a pas de statue, pour être une femme battue

Gauche, droite, gauche, tu sais mettre des claques,
Même devant les gosses t’as pas honte hein
T’as pas honte hein,
Non, non il y a pas de à ça

T’es pas un homme toi, t’es un sss
Gauche, droite, gauche, tu sais mettre des patates
Mon amour n’est plus un gilet pare-balles
Tu veux pas finir au placard,
Mais tu mérites d’y crever sale bâtard

Tu sais mettre des claques,
Même devant les gosses t’as pas honte hein
T’as pas honte hein,
Tu sais mettre des patates
Mon amour n’est plus un gilet pare-balles
Sale bâtard

Paroles.net dispose d’un accord de licence de paroles de chansons avec la Société des Editeurs et Auteurs de Musique (SEAM)

Sélection des chansons du moment

Les plus grands succès de Amy