Paroles de la chanson GAMIN par Terence

Chanson manquante pour "Terence" ? Proposer les paroles
Proposer une correction des paroles de "GAMIN"

Paroles de la chanson GAMIN par Terence

Je n'avais pas la même mentalité que les gamins qui m'entouraient,
Mais je voulais tant plaire,
Ressembler à tous ceux qui se vantaient de porter des vêtements de grandes marques dès les cours élémentaires, achetés par leurs rents-pa,
Mais moi quand je rentrais, je sentais déjà les pensées de maman me hanter,
Le cœur qui flanchait, quand les larmes coulaient sur le plancher,
Sache que pour toi maman j'saurais tout réinventer.
Mais ce n'est pas le chemin que j'ai pris,
Je voulais briller dans tous les esprits,
Poto je savais que la monnaie me donnerait ce que je désire,

Alors j'ai pris les devants quitte à commettre des délits, ouais
Bien sûr que dans ma tête il y avait des débats, des tonnes de larmes versées dès que j'avais finis de me pé-ta,
La rage causée par les dégâts de ceux qui sont teubés,
Je pouvais pas me débattre, je sentais mon coeur buguer,

Gamin j'étais celui que l'on ne regardait pas, non non
Isolé des élèves car dans mes pantalons j'avais des trous,
C'est fou comment les mômes se défoulent,
Tous les mômes me cognaient, frappaient mon visage en pleine bouche,
Terence, dis moi pourquoi t'es pas normal ?

A force de l'entendre je l'ai cru,
Terence dis moi pourquoi tu parles aux arbres, ils auraient tout inventé pour me rendre fou.
Gamin j'étais celui que l'on ne regardait pas, non non
Isolé des élèves car dans mes pantalons j'avais des trous,
C'est fou comment les mômes se défoulent,
Tous les mômes me cognaient, frappaient mon visage en pleine bouche,
Terence, dis moi pourquoi t'es pas normal ?
A force de l'entendre je l'ai cru,
Terence dis moi pourquoi tu parles aux arbres?
Ils auraient tout inventé pour me rendre fou.

Alors les mots détonnaient dans ma solitude,
La rage ne se canalisait pas dans mon hémoglobine,

Je tapais tout, c'était devenu de la folie pure,
Menotté dans une ambulance, mon cœur était en crise comme l'économie,
On m'a dit que j'étais fêlé, on m'a enfermé comme un félin,
A l'hôpital j'ai vu des filles défiler et des filles filer dans les filets de la folie,
Tout le monde là-bas a fini gue-din.
Mais je suis tombé amoureux de Sophie, elle me disait qu'elle voulait monter sur un toit pour sauter, qu'elle entendait des voix qui lui disaient «fais-le, fais-le»
Mais merde je suis désolé, un jour après ma sortie t'as décidé de t'envoler,
J'ai toujours essayé de me faire tout petit pour devenir grand,
Avoir l'humilité de s'écraser pour revenir prêt,

Car même quand l'ennemi prend mon honneur je sais que je vais revenir le prendre.

Gamin j'étais celui que l'on ne regardait pas, non non
Isolé des élèves car dans mes pantalons j'avais des trous,
C'est fou comment les mômes se défoulent,
Tous les mômes me cognaient, frappaient mon visage en pleine bouche,
Terence, dis moi pourquoi t'es pas normal ?
A force de l'entendre je l'ai cru,
Terence dis moi pourquoi tu parles aux arbres, ils auraient tout inventé pour me rendre fou.
Gamin j'étais celui que l'on ne regardait pas, non non
Isolé des élèves car dans mes pantalons j'avais des trous,

C'est fou comment les mômes se défoulent,
Tous les mômes me cognaient, frappaient mon visage en pleine bouche,
Terence, dis moi pourquoi t'es pas normal ?
A force de l'entendre je l'ai cru,
Terence dis moi pourquoi tu parles aux arbres?
Ils auraient tout inventé pour me rendre fou.

Paroles.net dispose d’un accord de licence de paroles de chansons avec la Société des Editeurs et Auteurs de Musique (SEAM)

Sélection des chansons du moment