Paroles de la chanson Bonhomme par Sinik

Chanson manquante pour "Sinik" ? Proposer les paroles
Proposer une correction des paroles de "Bonhomme"

Paroles de la chanson Bonhomme par Sinik

Comme un bonhomme
Comme un bonhomme

Tu regardes les gens dans les yeux, tu es loyal envers tes gars
Tu crois que t'es calme mais personne ne sait vraiment de quoi t'es cap'
Evidemment tu veux savoir, tu veux comprendre ce qui t'arrives
Paranoïaque, envies trop noires, tu n'as confiance que dans ta rime
Tu t'sens toujours en faute, mais tu espères que ça va passer vite
Alors tu fraudes, alors tu glandes payant ton shit avec les Assedic
Tu rêves de bien faire mais tu galères pour avancer

T'as repéré qui t'a balance, dans une rivière tu veux le balancer
Tu n'as que de la poisse, de la rage dans la voix
Toi et tes gars ne se méfient que des barrages de la douane
Tu rêves d'avoir des gosses, un garçon, un berceau
Si possible avec une miss qui n'a jamais sucé personne
Tu bouffes pas, tu t'couches tard, avec ta vie tu fais le malin
Tu te réveilles, fonce-dé à mort, à 18 heures c'est le matin
Tu es victime de ta vie, parce que la tienne n'est que fictive
Abusé, tu rêves d'une caisse qui ferait jalouser Fifty


Comme un bonhomme ! Tu tires, tu braques, tu tises, tu craques, jamais tu ne parles, jamais tu ne blagues
Comme un bonhomme ! Regard froid, vénère, sang froid, en l'air tu les envoient, courageux regarde toi
Comme un bonhomme ! T'es grand, t'es fort, t'assumes, t'es brave, tu n'y arrive qu'à la force de tes bras
Comme un bonhomme ! T'assumes, tu fumes, tu tapes, tu luttes, jamais tu ne cesses, jamais tu ne suces

Ce que t'as à dire tu le dis en face, à toi même tu ne manques pas
Tu t'embrases et tu t'emballes, tu traînes en bas et tu en baves
Tu trébuches et tu t'relève, c'est la routine de tomber

Tu combines et à 20 piges t'es bien plus riche que ton père
Tu rêvais tant d'une grande équipe, de la carrière de Robinho
Mais t'as compris que le football de toi s'en bat les roubignoles
Tu connais bien la pénitence, la journée type du prisonnier
T'as eu le temps d'écrire ton blaze dans toutes les cellules essonniènnes
T'écoutes à fond le rap cain-ri, t'as de la haine et du charisme
Tu veux taffer mais tu t'en tapes de leur vieux taf de cariste
Comme tout le monde tu négocies, à la revente ou à l'achat
A 17 ans sur les épaules, t'as ce putain de loyer à charge

T'es le leader, t'as les commandes, celui qui s'met toujours devant
Tu aimes l'alcool, t'en redemandes, c'est tous les jours le jour de l'an
Tu cherches des solutions, oublie les bonnes résolutions
Attend ton électrocution, prétend être le boss à Pro Evolution

Comme un bonhomme ! Tu tires, tu braques, tu tises, tu craques, jamais tu ne parles, jamais tu ne blagues
Comme un bonhomme ! Regard froid, vénère, sang froid, en l'air tu les envoient, courageux regarde toi
Comme un bonhomme ! T'es grand, t'es fort, t'assumes, t'es brave, tu n'y arrive qu'à la force de tes bras

Comme un bonhomme ! T'assumes, tu fumes, tu tapes, tu luttes, jamais tu ne cesses, jamais tu ne suces

Et des ces mômes qui foutent la merde, de ces bambins qui vous la mettent
Derrière un mic ou hors antenne, la tête orienté vers la Mecque
Tu veux la caisse, et tu dis j'ai la vie de rêve et la richesse
T'es fiché comme Ichem, t'es incapable de dire oui chef
Les voisins, tu les effraient, t'es pas du genre à laisser faire
T'as ni le Bac ni le Brevet, mais tu peux crever pour tes frères
Tu es un enfant et tu vis seul, t'as des petits frères et des petites sœurs

Les procureurs, les proviseurs, tu les a tous dans ton viseur
Tu dis toujours OK ma gueule, tu voudrais faire pousser la beuh
Tu passes ta vie à faire la gueule, t'es pas du genre à faire la queue
L'Etat n'a pas voulu de toi, alors tu traînes comme un zonard
T'es insolvable et tu t'enfumes, ton véhicule c'est un sauna
Haut et fort tu veux clamer, que la haine attire la haine
Que la France et Brigitte Lahaie, dans le fond c'est la même
Au voisins tu fout la trouille, distribue et prend des coups
A n'importe qui tu prouves que si on t'cherche on te trouve


Comme un bonhomme ! Tu tires, tu braques, tu tises, tu craques, jamais tu ne parles, jamais tu ne blagues
Comme un bonhomme ! Regard froid, vénère, sang froid, en l'air tu les envoient, courageux regarde toi
Comme un bonhomme ! T'es grand, t'es fort, t'assumes, t'es brave, tu n'y arrive qu'à la force de tes bras
Comme un bonhomme ! T'assumes, tu fumes, tu tapes, tu luttes, jamais tu ne cesses, jamais tu ne suces

Paroles.net dispose d’un accord de licence de paroles de chansons avec la Société des Editeurs et Auteurs de Musique (SEAM)

Sélection des chansons du moment

Les plus grands succès de Sinik