Paroles de la chanson Maîtresse Au Goût De Terroir par Pigalle

Chanson manquante pour "Pigalle" ? Proposer les paroles
Proposer une correction des paroles de "Maîtresse Au Goût De Terroir"

Paroles de la chanson Maîtresse Au Goût De Terroir par Pigalle

Je me rappelle de sa robe impudique, rubis de soie que pourprait le néon
Ses reflets chamarres ravissaient le poivrot que j'étais
Tous les soirs à l'affût de mes voyances
Il fallait qu'elle me frôle, se rapproche, pour qu'elle allume des spasmes de narines.
Et je fermais les yeux pour qu'en mon nez avide entre en moi le plaisir subtil de ses effluves
Alors mes lèvres n'avaient plus de retenue, je plongeais curieux de cette aventure
Elle goûtait le fruit, la terre et la jeunesse en s'ouvrant à moi à chaque coup de langue.

Je la faisait durer, il faut qu'elle se donne, que je la pousse au fond de ses douceurs

Il faut qu'elle abandonne ses rudesses premières et donne son velours au fur et à mesure du verre
Cette belle cuvée m'avait encore parlé ce soir au fond d'un bar de plaisirs solitaires
Me donnant, juste le temps de cette bouteille, des nouvelles de la vigne et des raisins qui sommeillent

Je pense, dans l'ombre qui tombe derrière le bar, que toi, tu n'aurais pas aimé cette cuvée
Toi, l'autre, qui savait aussi déchaîner mes passions, mais toi tu étais femme, je sentais le bouchon
J'attends une nouvelle maîtresse au goût de terroir
Nouvelle cuvée qui saurait me calmer, et je perds mon nez, mon palais, à trop penser à toi

L'autre, quand doucement le trop plein vacille

Paroles.net dispose d’un accord de licence de paroles de chansons avec la Société des Editeurs et Auteurs de Musique (SEAM)

Sélection des chansons du moment