Paroles de la chanson You (Traduction) par James Arthur

Chanson manquante pour "James Arthur" ? Proposer les paroles
Proposer une correction des paroles de "You (Traduction)"

Paroles de la chanson You (Traduction) par James Arthur

Se battre, vivre, mourir
Pour quoi faire ? Pour la liberté ?
Celle pour laquelle les hommes se battent depuis la nuit des temps, pour être libres

Ils font des déclarations générales effrayant tout le monde
Ils te donnent sans cesse l’impression que tu n’as jamais eu ta place
Oui, il a dit, et elle a dit, oui, ils disent beaucoup
Tellement de choses, qu’ils croient que tu as oublié
Qui tu es, ce que tu fais et d'où tu viens
Je viens de penser que je pouvais te rappeler une simple chanson

Aucun mauvais langage corporel ne peut commencer à déteindre
Jusqu’à ce qu’on choisisse les armes et la haine, pas l’amour
Pas toi

Tu étais dans le désert
En quête de ton propre objectif
Puis tu es devenu un papillon, un papillon
Je savais que c’était ce que tu avais toujours voulu
Parce qu’ils te jetaient des pierres et des bâtons
Mais les mots n’auraient jamais pu te rompre les os
Tu déploies tes ailes et t’envoles, tes ailes et t’envoles
Je savais que c’était ce que tu avais toujours voulu

Je savais que tu en rêvais toujours
Je savais qu’il n’y avait jamais de mal à ce que tu sois
Toi, toi, toi, toi, toi, toi, toi, toi

Tout ce que tu vois toujours sur CNN, ce sont des ennemis
Qui te disent de perdre ton individualité
Écoute, fais ci, fais ça, jusqu’à ce que tu te sois perdu
Jusqu’à ce que tu aies besoin d’un étau ou d’un moyen de d’échapper
Ils veulent que tu fixes ton écran et que tu te voies
Ils envoient de la fumée dans ton miroir jusqu’à ce que tu aies des troubles mentaux
Alors, ne les laisse pas t’attraper avec leurs mensonges et leurs tromperies

Ils ne peuvent pas te prendre ton âme ni ton désir de liberté
Tu…

Tu étais dans le désert
En quête de ton propre but
Puis tu es devenu un papillon, un papillon
Je savais que c’était ce que tu avais toujours voulu

Parce qu’ils te jetaient des pierres et des bâtons
Mais les mots n’auraient jamais pu te rompre les os
Tu déploies tes ailes et tu t’envoles, tes ailes et tu t’envoles
Je savais que c’était ce que tu avais toujours voulu

Je savais que tu en rêvais toujours
Je savais qu’il n’y avait jamais de mal à ce que tu sois

Oui, oui
Tu disais : je veux être, je vais être
Tout ce que, selon eux, je ne pourrais pas être
Tout ce que, selon moi, je serais, quand je prendrais un stylo et que je commencerais à m’exprimer
J’entends le rythme, ma mélodie
J’ai mis tout mon cœur sur ces feuilles de papier
Je ne pourrais pas me contenter d’être une star des rues
Mec, je savais que j’étais différent, j’en étais convaincu
Je n’avais nulle part où habiter, rien à manger

Tu avais tellement faim que tu ne pouvais pas dormir
Tu ne pouvais pas respirer, comment se pouvait-il
Que toute cette merde m’arrivait à moi ?
J’étais un dealer, j’étais un voleur
Fuyant toujours la police du karma
Tu étais la mission qui m’avait été confiée
Par les pouvoirs qui étaient moins ceux du diable que de Dieu

[Après-pont]
Tu étais dans le désert, en quête de ton propre but
Puis tu es devenu un papillon, un papillon
Je savais que c’était ce que tu avais toujours voulu


Tu étais dans le désert
En quête de ton propre but
Et tu es devenu un papillon, un papillon
Je savais que tu en rêvais toujours
Parce qu’ils te jetaient des pierres et des bâtons
Mais les mots ne te rompront jamais les os
Tu déploies tes ailes et tu t’envoles, tes ailes et tu t’envoles
Je savais que c’était ce que tu avais toujours voulu
Je savais que tu en rêvais toujours
Je savais que c’était ce que tu avais toujours voulu
Je savais qu’il n’y avait jamais de mal à ce que tu sois
Toi, toi, toi, toi, toi, toi, toi, toi


Paroles.net dispose d’un accord de licence de paroles de chansons avec la Société des Editeurs et Auteurs de Musique (SEAM)

Sélection des chansons du moment

Les plus grands succès de James Arthur