Paroles de la chanson Tranquillement par Ghetto Phénomène

Chanson manquante pour "Ghetto Phénomène" ? Proposer les paroles
Proposer une correction des paroles de "Tranquillement"

Paroles de la chanson Tranquillement par Ghetto Phénomène

Tu m’as trahi gros, fais ta peine, je te vends papel, tu me fais de la peine
Va pas trop vite devant ça freine, c’est la guerre des beau méta freine
J’accélère, t’es trop lent, rien que la maille ça sort le nine, nine, nine
Poto ne fais pas l’étonné, faut faire des tunes sortir maman du barrio

Tranquillement, dans le féfé, ce soir je vais me balader et toi qu’est-ce que tu fais
Je perds mon temps, t’es entêté, ton cœur est balafré, les hommes t’ont blessé
Tranquillement, dans le féfé, ce soir je vais me balader et toi qu’est-ce que tu fais
Je perds mon temps, t’es entêté, ton cœur est balafré, les hommes t’ont blessé


Balade dans le hood, tranquillement, quand je donne au poto j’attends pas qu’il me rende
Lui il me dit le sang, mais je sens qu’il me ment, le rap j’aime ça, je fais ça facilement
Tu sais qu’on fait des lové comme ça rumpumpum
Depuis jeune dans la zone je fume le jaune, jaune, jaune
Je t’ai cramé que quand ça t’arrange tu me phone, phone, phone
Quand je t’ai vu tu te baladais avec des faux

Tranquillement, dans le féfé, ce soir je vais me balader et toi qu’est-ce que tu fais
Je perds mon temps, t’es entêté, ton cœur est balafré, les hommes t’ont blessé
Tranquillement, dans le féfé, ce soir je vais me balader et toi qu’est-ce que tu fais

Je perds mon temps, t’es entêté, ton cœur est balafré, les hommes t’ont blessé

Dans mon dos t’es donc apparu, les gens n’ont plus de parole
Ils voudraient prendre ma place et mes lovés, jaloux même pas en rêves
Donnant-donnant, donnant-donnant, c’est la vie mon frère
Donnant-donnant, donnant-donnant, si il faut faire la guerre on la fera

Tranquillement, dans le féfé, ce soir je vais me balader et toi qu’est-ce que tu fais
Je perds mon temps, t’es entêté, ton cœur est balafré, les hommes t’ont blessé
Tranquillement, dans le féfé, ce soir je vais me balader et toi qu’est-ce que tu fais

Je perds mon temps, t’es entêté, ton cœur est balafré, les hommes t’ont blessé

Sur toi j’ai des archives, ouais, en gros c’est l’anarchie, ouais
Tu veux monter l’empire, ouais, fais pas trop le mec givré

On s’équipe, on fonce, ouais, on est trop déter
Il y a la briks, on plonge ouais, pour voir la mer

Au quartier c’est pas la vida loca, ça veut le salaire à Dybala
Ça t’élimine pour dix balles, je suis chargé dis-moi qui va là
Au quartier c’est pas la vida loca, ça veut le salaire à Dybala

Ça t’élimine pour dix balles, je suis chargé dis-moi qui va là

Tranquillement, dans le féfé, ce soir je vais me balader et toi qu’est-ce que tu fais
Je perds mon temps, t’es entêté, ton cœur est balafré, les hommes t’ont blessé
Tranquillement, dans le féfé, ce soir je vais me balader et toi qu’est-ce que tu fais
Je perds mon temps, t’es entêté, ton cœur est balafré, les hommes t’ont blessé

Paroles.net dispose d’un accord de licence de paroles de chansons avec la Société des Editeurs et Auteurs de Musique (SEAM)

Sélection des chansons du moment

Les plus grands succès de Ghetto Phénomène