Paroles de la chanson Pensées d'un soir d'automne par Trypera

Chanson manquante pour "Trypera" ? Proposer les paroles
Proposer une correction des paroles de "Pensées d'un soir d'automne"

Paroles de la chanson Pensées d'un soir d'automne par Trypera

Braconnier et attaquant
‎rêvent de percer la défense
‎2 ennemis trinquant
‎ne peuvent inspirer confiance
‎lecture et peinture
‎m'influence tout les jours
‎musique en voiture
‎du monde j'fais l'tour
‎les armoires à glaces
‎ne possèdent pas d'porte
‎les grandes gueules
‎prêtent rarement main forte
‎ma poubelle dégueule
‎j'aurais du garder l'transistor
‎les cochons n'mangent pas d'viande
‎les musulmans pas d'porc

Du japon j'connais qu'l'Aucuba
‎compte au plus bas
‎internet me recommande
‎d'acheter un coffre fort

Les Hommes s'aiment
Puis se détestent 
Radio Pollution sonore
Que je déplore
Guerre implique mort
‎Boussole indique nord
L'une va pas sans l'autre
Faucheuse et faucille
Quand je vacille
Appelle moi jean foutre                 
Idée évocatrice
Expression en latin

Ira furor brevis
Pour parvenir à ses fins
L'moteur à explosion
Aurait usé d'piston
L'art abstrait 
Me laisse sans voix
J'tires des traits 
Même plus droits

Trêve de galéjade
Pas besoin d’être millionnaire
Pour passer un bon moment
Lascaux cherche lapicide
Convaincre sans argument
S'avère mission suicide
J'compte les moutons
Mais jamais les bergers
Quand j'étais  qu'avorton 

J'matais les bds d'Hergé 
Exploit devient courant
Des la seconde fois
Agile tel otan-ourang
Pour les hors la loi
L'goudron et les plumes
N'sont plus d'actualité
L'Froid provoque rhume
L'imitation  Banalité

Y à la brise qui glace
Et ceux qui brise la glace
L'arbre perd ses feuilles
L'chauve ses ch'veux
Noir couleur deuil
L' juge attends tes aveux
L' baveux tes biftons
Film muet Lecture labiale

D'exécution peloton
La première balle
T' rapproche du tombeau
Bastos suivante
Tu tombes en rideau
Revoir et relire
Ne m’intéresse guère
Le pire est à venir
A force de tout embellir
On en oublie l'extraordinaire 

Flemme d'anthologie
J'aimerai sortir d'mon plumard
Mais j'n'ai point envie
D'arriver en retard
Les jours se suivent
Les tours s'construisent
Les années passent

Les habitants trépassent
L'écrivain productif
Se doit d'être solitaire
Rigoureux et inventif
Répondre ou s'taire
Demanderai parfois réflexion
Main sur la tête
En guise de soumission
S'coucher moins bête
S'avère attractif
Puisque la vie est courte
Soyons réactif
Et balayons nos doutes

Sample du recueil de poèmes 'L'amour est un chien de l'enfer' de 'Charles Bukowski'

Paroles.net dispose d’un accord de licence de paroles de chansons avec la Société des Editeurs et Auteurs de Musique (SEAM)

Sélection des chansons du moment