Paroles de la chanson Un dia dab Pepé (Traduction) par Nadau

Chanson manquante pour "Nadau" ? Proposer les paroles
Proposer une correction des paroles de "Un dia dab Pepé (Traduction)"

Paroles de la chanson Un dia dab Pepé (Traduction) par Nadau

Quand on est partis de la vallée,
Ou la vie était en pente,
Dans le plat de la grande ville
On a acheté du lotissement.
Et Pépé qui radote
Ne voulait pas marcher,
Il a attrapé le torticolis,
Tant il s’est retourné.
La maison qu’on a achetée,
C’est une Bruno Petit,
Il y en a pour toute la vie
A payer le crédit.
Le voisin a la même,
Mais chacun chez soi,
On lui serre la main tous les jours,
Par dessus les barbelés.


Mais un jour avec Pépé,
On reviendra dans la vallée,
Jambes courtes, jambes vieilles,
On marchera du même pas,
Et moi quand vient le soir,
Je ne veux pas manger ma soupe,
C’est pour pas devenir grand,
C’est pour pas devenir grand.

Pour rentrer dedans la chambre,
Il faut mettre les patins,
Dans un méchant virage,
Pépé s’est étalé.
Depuis cette glissade,
Pour parer à tout danger,
Pépé dort à la souillarde,
En dessous de l’escalier.

On a une caravane,
Et chaque mois de juillet,
On s’en va à l’océan,
Pour être un peu plus bronzés.
Comme le cul d ’une poêle,
Noire de la tête aux pieds,
Pépé en a été tout de suite,
Quand le pétrolier est passé.

On n’est pas des trouillards,
Le fusil toujours chargé,
Un grand chien tout plein de dents,
C’est çà la sécurité.
L’autre jour au clair de lune,
Pépé est sorti pour pisser,
Ce con de chien qui aboyait
A réveillé papa.
Il a foutu un coup d’escopette,

Il a manqué Pépé,
Il n ’avait pas mis les lunettes,
Il a tué le chien.
Vous voyez comment est la vie,
Depuis cette histoire,
Pépé fait de la cystite,
Et ne peut plus pisser.

Avec la nouvelle lessive,
Tout est plus blanc à la maison,
Du grenier à la cave,
C’est blanc comme un hôpital,
On a acheté la tondeuse,
Pour remplacer la faux,
On peut paraître maintenant,
On n’a plus de l’herbe, on a du gazon.
Pépé qui mangeait de la soupe,
Ils l’ont mis en pension,

Ils disaient qu’il « hourlupait »,
En regardant la télévision.
De la maison de retraite,
Pépé s’est échappé,
Il m’a envoyé une lettre,
Pour que je prépare le sac,

Alors, avec mon Pépé,
On va repartir pour la vallée,
Jambes courtes, jambes vieilles,
On marchera du même pas,
Et peut être, s’il me le dit,
Peut être que je mangerai ma soupe,
Mais je serai jamais grand,
Je serai jamais grand...

Paroles.net dispose d’un accord de licence de paroles de chansons avec la Société des Editeurs et Auteurs de Musique (SEAM)

Sélection des chansons du moment