Paroles de la chanson 17072009 par L.O.A.S

Chanson manquante pour "L.O.A.S" ? Proposer les paroles
Proposer une correction des paroles de "17072009"

Paroles de la chanson 17072009 par L.O.A.S

Baptisé dans le chlore à moitié mort dans la piscine, dehors j'entends la voix des gens qui tapent la coc' dans la cuisine
Plié en deux pour la prière et la dame blanche se dissipe si la vérité est ailleurs c'est que le mensonge est ici
J'fixe le ciel droit dans les yeux mais je vois qu'des étoiles fuyantes
J'suis en train de rater ma vie, pas grave je prendrai la suivante
J'partirai comme j'suis arrivé dans un grand geste d'amour sanglant
J'suis même pas un être humain, putain j'fais toujours semblant (toujours semblant)
Jean trempé, je vide mes poches, un briquet mort, quelques llets-bi

Trop de gens qui viennent me parler, bordel mais vous êtes qui ?!
Une meuf demande mon numéro, elle m'offre un verre
Est-ce que tu t'rappellera de mon blase quand on s'recroisera en enfer
Lâche ma bite, j'crache massique,, viens dans les cendres, j'reste assis
Quelques selfies avec Dieu, signes de gangs, flash d'acides, j'lis la mort sur les visages
Toujours plus d'drogue, moins d'larmes, fruit défendu, le pendu ne tombe jamais très loin d'l'arbre

Le temps me fait défaut, j'aiguise mes défauts pour lui faire honneur
Brûler mon âme auprès de belles femmes avec des rondeurs

Partir sourire aux lèvres car c'est comme ça que les héros meurent
1.7.0.7.2.0.0.9
Le temps me fait défaut, j'aiguise mes défauts pour lui faire honneur
Brûler mon âme auprès de belles femmes avec des rondeurs
Partir sourire aux lèvres car c'est comme ça que les héros meurent
1.7.0.7.2.0.0.9

Les pieds au bord du vide tout en haut d'un grand immeuble
Torse nu avec mon jean, dans la main 'teille de liqueur
Le soleil doucement se lève et vie de rockstar avant l'heure
Dites-moi pourquoi les gens deviennent importants quand ils meurent ?

Regarde le monde en miniature, j'rêve de brûler vos maisons
Faire un grand pas en avant pour mieux briser l'horizon
Tout en bas les gens s'agitent comme de la viande en mouvement
Sous cellophane, le drame sociale est étouffant
Animal redevenu dans cette illusion de matière, perdu dans ce grand jardin où Dieu n'a pas mit de barrière
J'ne vois qu'des morts et des démons, j'achète de la drogue, j'vends des mots
Ma vie défile en V.H.S comme une mauvaise bande démo
Dormir ce doux souvenir à force j'en oublie mes rêves, j'me sens me vider de mon sang
Alors j'avance sourire aux lèvres, depuis c'matin j'observe la Terre

De ma station orbitale, réveil brutal, menotté sur un putain d'lit d'hôpital

Le temps me fait défaut, j'aiguise mes défauts pour lui faire honneur
Brûler mon âme auprès de belles femmes avec des rondeurs
Partir sourire aux lèvres car c'est comme ça que les héros meurent
1.7.0.7.2.0.0.9
Le temps me fait défaut, j'aiguise mes défauts pour lui faire honneur
Brûler mon âme auprès de belles femmes avec des rondeurs
Partir sourire aux lèvres car c'est comme ça que les héros meurent
1.7.0.7.2.0.0.9


Mes souvenirs dans une vieille télé
Images floues, promesses brisées
Agonie mon amour, un patronyme trop lourd, anonyme dans la foule
J'écoute les rumeurs et j'les laisse pisser
Mes souvenirs dans une vieille télé
Images floues, promesses brisées
Agonie mon amour, un patronyme trop lourd, anonyme dans la foule
J'écoute les rumeurs et j'les laisse pisser

Paroles.net dispose d’un accord de licence de paroles de chansons avec la Société des Editeurs et Auteurs de Musique (SEAM)

Sélection des chansons du moment