Paroles de la chanson Ma Mère (Version Longue) par Arno Santamaria

Chanson manquante pour "Arno Santamaria" ? Proposer les paroles
Proposer une correction des paroles de "Ma Mère (Version Longue)"

Paroles de la chanson Ma Mère (Version Longue) par Arno Santamaria

Dis tu veux bien me parler d’elle
J’aimerais encore écrire une page
Qu’on monte un peu sur l’arc en ciel
Pour aller toucher son visage
Sentir encore un peu sa main
Passer comme elle passait le soir
Et le matin
Dis, tu veux bien me parler des fois
Où elle ne voulait pas sourire
Quand elle criait qu’il faisait froid
Qu’il y a des routes où faut s’couvrir
De ces hasards qui font le trottoir
Qu’il suffit d’une fois pour mourir
Ne pas courir, ralentir
Tu veux bien m’faire écouter
Quand elle chantait sous la glycine

A l’heure où le soleil d’été
Nous accrochait à ses racines
À boire les larmes du passé
Et les sourire de la famille
Marquer dans ses lignes

Dis tu veux bien, encore, la faire parler
J’ai peur qu’avec le temps
Ma mémoire vole au vent
Dis, tu veux bien, encore, me la raconter
L’histoire où elle m’attend
Les jours de mauvais sang
Elle, qui m’a donné mon air
Ma source, ma rivière, ma mère
Elle, qui m’a donné mon air
Ma source, ma rivière, ma mère

Dis tu veux bien m’lire un peu d’elle

Y’a des courriers que j’ai pas lu
Des correspondances par centaines
Et des tendresses à demi nues
Avant que jeunesse s’éteigne
Pour un amour en moins déçu
Et le prince attendu
Dis, tu veux bien me parler des fois
Où elle écrivait sur le mur
Un trait pour mesurer parfois
Combien grandir c’est pas si dur
Que dans vieillir on n’aime pas
Ni la vitesse ni l’allure
Ni la promesse de l’usure
Dis, tu veux bien m’faire écouter
Un morceau de voix au répondeur
D’une fois où j’ai pas décroché
De peur qu’ça dure encore des heures
Pour des questions sur mes printemps

Et ma poursuite du bonheur
Et mes mensonges jamais vraiment, rassurants

Dis tu veux bien, encore, la faire parler
J’ai peur qu’avec le temps
Ma mémoire vole au vent
Dis, tu veux bien, encore, me la raconter
L’histoire où elle m’attend
Les jours de mauvais sang
Elle, qui m’a donné mon air
Ma source, ma rivière, ma mère
Elle, qui m’a donné mon air
Ma source, ma rivière, ma mère

Dis tu veux bien me décoiffer
Qu’elle vienne ranger un peu ma tête
J’ai les idées trop mélangées
Pour faire semblant d’être à la fête

Des bougies qu’on n’a pas soufflées
Et du silence qui prend perpète
Dis, tu veux bien me parler d’elle
Je suis sûr qu’on avait la même
Parait qu’elles ont toutes ça dans le corps
Que dans leur ventre y’a pas plus fort
Qu’elles donneraient encore des je t’aime
Dans les couleurs des chrysanthèmes
Elle, elle

Dis tu veux bien, encore, la faire parler
J’ai peur qu’avec le temps
Ma mémoire vole au vent
Dis, tu veux bien, encore, me la raconter
L’histoire où elle m’attend
Les jours de mauvais sang
Elle, qui m’a donné mon air
Ma source, ma rivière, ma mère

Elle, qui m’a donné mon air
Ma source, ma rivière, ma mère
Elle qui m’a donné un père
Ma source, ma rivière, ma mère
Elle, qui m’a donné mon air
Ma mère, ma mère, ma mère
Ma mère

Paroles.net dispose d’un accord de licence de paroles de chansons avec la Société des Editeurs et Auteurs de Musique (SEAM)

Sélection des chansons du moment

Les plus grands succès de Arno Santamaria