Paroles de la chanson Collision par Lucio Bukowski

Chanson manquante pour "Lucio Bukowski" ? Proposer les paroles
Proposer une correction des paroles de "Collision"

Paroles de la chanson Collision par Lucio Bukowski


J'aborde une terre nouvelle à chaque pas, une guerre ouverte à chaque drame
La fumée des usines, c'est les cendars de Dieu à chaque table
Du rad céleste à néon rouge qu'Il arpente en chapka
Dans chaque cas, une solution ; dans chaque âme, une collision

Cueille le népenthès entre deux doigts d'alcool fort
Laisses-y une phalange pour chaque fois qu'on colporte
Nos petits ouvrages d'Hommes morts, doute autant qu'leur somme dort

Religion sonore comme Osiris, on laisse nos 'ceaux-mor'
Assimile un assaut onirique puis je m'immobilise
Au cœur de la cohue, il n'y a que le mouvement qui mobilise
Répète : "Je suis un atome dans un atome dans un atome
Je suis un atome dans un atome dans un atome"
Depuis mon atoll, j'observe les champignons du monde libre
Pas d'omelette sans casser les œufs de cette féconde vie
Regarde ses comptes vides, il porte l’acompte et compte rire
Contre qui sinon eux ? Mais, eux, c'est nous, ça trompe qui ?
Nos tombes brillent, elles se remplissent avec nos songes, oui

Avec nos anges, prie nos démons ; qui s'épanche tire
Dans la folle idée que nous avons de cette étrange cible
La mort est comme le rêve : disons-le, elle est étanche, fils
Les volutes émanant du cigare que je n'fume pas
Sont peut-être la voix mystique d'un enfant que je n'fus pas
Que je n'fuis pas mais que j'accueille dans mon deux pièces
On se partagera les espoirs, la beauté que je biaise
Les plafonds laissent filtrer quelques lumières ancestrales
Aucun son dans aucune bouche, putain, mais que cette chute est stable
Tout me semble insignifiant comme le prosélyte sans estrade

Après une sieste dans l'empyrée, que ce réveil est détestable
Ne me dépêche pas, j'attends l'attente et stresse tard
Qu'est-ce t'as ? J'ai l'souffle approprié, les braises partent
N'est-ce pas un bon début, d'ici qu'le fric dépèce l'art ?
Pour moi, le choix est fait entre Edison et Tesla
Vitrail et vitriol, le refus est une vulve à risques
Avale l'air vicié d'un verset vieux que je vulgarise
En vérité, mon vandalisme vampirise
Je vends des voies d'accès vers un avenir que le vent irise
Verrou dans leur ventricule, tire l'émotion au pied d'biche

Vingt-et-un g d'âme à vendre, Shiva fournit la clé d'dix
Pas besoin d'Aristote pour connaître les règles dramatiques
Ils confondent vivre et respirer, ça fait des siècles d'asthmatiques
Partageons le pain pendant qu'ils partageront le gain
Partageons le vin pendant qu'ils s'arracheront le grain
Partageons le pain pendant qu'ils partageront le gain
Partageons le vin pendant qu'ils s'arracheront le grain

J'aborde une terre nouvelle à chaque pas, une guerre ouverte à chaque drame
La fumée des usines, c'est les cendars de Dieu à chaque table

Du rad céleste à néon rouge qu'Il arpente en chapka
Dans chaque cas, une solution ; dans chaque âme, une collision

Paroles.net dispose d’un accord de licence de paroles de chansons avec la Société des Editeurs et Auteurs de Musique (SEAM)

Sélection des chansons du moment