Paroles de la chanson Un cœur de pierre dans un corps vide par Lord Esperanza

Chanson manquante pour "Lord Esperanza" ? Proposer les paroles
Proposer une correction des paroles de "Un cœur de pierre dans un corps vide"

Paroles de la chanson Un cœur de pierre dans un corps vide par Lord Esperanza

Je ne peux quantifier l'ambition que renferment mes mains
J'étais bête de penser que mon succès rendrait fier les miens
Encore un cœur de pierre dans un corps vide
Les destins dansent sur les routes hors du firmament
Le ciel pleure pour effacer nos déformements
Mais nous défend formellement d'approcher les âmes sordides

Je ne sais pas où je vais je sais juste où l'effort me mène
Dans Paris la nuit je l'ai vu, enfiler sa robe
J'n'aurai pas pu penser que le diable prenait forme humaine

L'amour est mort dans une rue sans lanterne
Pourquoi marquer l'histoire sans le faire à long terme ?
On veut l'eau sur Mars
On sait pas c'que nos cerveaux renferment
La mélancolie me rend ferme
J'me sentais si bien à l'idée de te faire mal
Peu importe le fond, peu importe la forme
Tout le monde s'en fout, y'a pas qu'la réforme
Rien n'est clarifié
Tandis que nos dignités s'estompent dans un mouchoir plein de chloroforme

Encore un cœur de pierre dans un corps vide
Encore un cœur de pierre dans un corps vide

L'espoir ou le prestige ? Hein ?
Dieu est un artiste patient

Dans ce monde gris mon reflet s'fige comme Dorian Grey
Vestiges des premiers regrets sans second degré
J'me fais pas sans l'admiration dans le regard des passants
Le passé nous nargue en s'effaçant
J'ai passé des nuits mais j'ai pas cédé
J'me sentais possédé
Des ailes noires me surplombent
J'ressens le souffle du *sht* dans ma nuque
J'ai vu ses yeux rougis d'sang dans la nuit
Sans pour autant signer le contrat caduc
Quand on a, on perd
Quand on perd, on pleure
Les étoiles se noient dans le sang du viaduc
Mon hip-hop grésille
J'ai grandi dans cette époque risible
Et j'suis qu'un symbole qu'il incarne

L'histoire s'écrit dans l'écorce
Mais n'est pas crédible
J'avais pas prédit que l'hypocrisie
C'est le sheitan sans les cornes
J'suis qu'un gosse non voulu j'suis pas miraculé
T'es né à minuit mais tu meurs à quelle heure ?
On aura qu'à les laisser s'entre-tuer sur un ciel rouge immaculé
L'ombre qui me suit ne cesse de s'agrandir
À l'image de mon ambition
J'avais des envies sombres, des frontières à franchir
J'ai vu le vide abyssale reflet d'ma condition
Anneau gastrique dépéris sur l'auriculaire du Président
Mon cerveau fume, la vapeur s'échappe du laboratoire comme cuisine molléculaire

J'manie l'art oratoire, ils m'regardent hésitants
Jalouse mon labeur à tort
Rêve d'une vie d'opulence, finira populaire
Les corbeaux mangent des vers dans leurs globes oculaires
Donc je tape un selfie puisque c'est évident

Encore un cœur de pierre dans un corps vide
Encore un cœur de pierre dans un corps vide

Un cœur vide, un corps de pierre rempli sous un rempart de pleurs
Je n'ai pas peur de perdre ce qui sépare mes plaies
Je finirai par déplaire comme le départ d'un père éduqué dans l'erreur
Je suis là pour les sommes et ses zones hérogènes

Ouvre ma poitrine s'tu veux mi corazon
Sentiment corrosif, comment cautériser ?
J'ai grandi sur l'tarmac dans vapeurs d'kérozène
Ça lui a plus assis sache qu'on est plus à ça
Puis on s'est retrouvé sous une pluie acide
J'avais poumons noircis comme fond d'la Rue Etex
Tes critiques seront valables quand t'auras lu mes textes
Proche des dieux d'la nature comme un aborigène
La fierté n'est qu'un prétexte
Public abasourdi devant mes tessitures
Le monde n'est pas si terne mais broie nos ossatures
J'suis d'humeur taciturne, ton reflet s'éternise
J'me sens comme Copernic devant l'anneau d'Saturne
Laisse les dans la merde avec glock dans la trachée

J'ravale pas paroles j'préférerai cracher
Nos reflets s'estompent comme des anciens pochoirs
Et je ne suis qu'un pêcheur aux péchés empêcheurs
J'devrai juger nos choix mais le ciel s’en charge
Encore un énième soir où les ténèbres m'écharnent
Si la Bible t'enseigne l'humilité pourquoi cries-tu ta présence à l'église ?
Mon ambition fait la taille d'son désir j'étais seul dans le désert au fond d'ma matière grise
Je n'étais qu'une âme en rotation
Mes sentiments sont défenestrés
Perdu dans des craintes que ma jeunesse crée
Y'a très peu d'témoins de mes balbutiements
Le cœur transpercé par deux balles de ciment

T'oublies qu'j'descends du ciel
L.O.R; juste un témoignage divin de l'enfant du siècle

Encore un cœur de pierre dans un corps vide
Encore un cœur de pierre dans un corps vide

L.O, L.O
Encore un cœur de pierre dans un corps vide
Eh, eh ,eh

Paroles.net dispose d’un accord de licence de paroles de chansons avec la Société des Editeurs et Auteurs de Musique (SEAM)

Sélection des chansons du moment