Paroles de la chanson Ultimatum par LRS

Chanson manquante pour "LRS" ? Proposer les paroles
Proposer une correction des paroles de "Ultimatum"

Paroles de la chanson Ultimatum par LRS

On s'fou d'nous et j'le constate depuis plusieurs années
Système uniquement crée pour ceux qui sont né pour régner
Araignées ayant tissés une toile noté nommé lycée
Pour les mecs veuch court et pour les filles cheveux lissés
L’Éducation nationale nous a lubrifiés, l'état nous la mise après
Mise en forme textuelle faites par moi même inutile de les écouter
Études et cours ont été les pires années, j'étais lassés
D'être délaissé, au fond d'la classe poète sur ses cahiers

Développé, nos arts en paix, c'est ce qu'on voulais en vrai
Détruire la pensée de chacun l'objectif qui les satisferais
Insatisfait, je le suis quand j'vois tout ces portrait parfait
Figures d'ange, corps d’Apollon, esprit bien trop niais
C'est une triste évidence toutes ces puissances mène cette danse
En mêlant abus et violence en emmêlant tout en permanence
C'est permanent permission d'me permettre tout en rappant
Parce que je perd ma forme en parlant j'perd mon fond en parlant

Aucune conviction dans ma prose bien plus d'opinion dans mes vers sous boze

Donc verse un verre pour mes vers sévères s'extirpant de ta bose
Écoute l'alchimie des rimes, gaffe au dérive, petite met ta blouse
Protège ta frimousse, pour quelques privilèges ça pousse
Et attention à ta gueule, cache toi de leurs idéaux
Pense par toi même, avant de croire en leurs idées gros
Perso, la noblesse j'en attend plus grand chose
Plus grand j'crois plus en tant d'choses, pourtant faut croire en nos causes, en temps d'crise
Entends tu la voix des extrêmes te tenter
T'en d'fois j'ai tenté d'interpréter leurs viles pensées
Impossible, leurs comportements est si inhumain
Si possible, j'voudrais qu'on s'arrête de courir en vain

Société de suceur sangsue qu'vous êtes c'est sidérant
Sans que tu t'en rende compte ils te tuent tellement lentement
A coup d'promesse électoral, c'est pas normal qu'ils est encore d'l'électora
Les seuls gauche et droite qui reste c'est celle qu'on se prends dans le cervelas

Donc sois raisonnable et regarde
On se bouffe entres nous en mode Hannibal
Cannibale, on traite l'étranger comme un animal
On s'fou nous même dans l'mal
Pendant qu'constamment ils s'mettent bien
Manipulés comme des pantins
Putain, l'réveil sonne mais du sommeil on ne sort point
Donc sort ton poing met le en l'air sans cesse

Costar, veste à 13 000 sans stress
Bassesses de diablesse putain d'bizness
On s'la prend en finesse dans les fesses
Sans dec mec, on dois s'lever net
Réagir sec à tout ces fenneck
Qui nous embrouillent la tête, mec
Avec leurs putains d'idées toutes faites
Y détourne net
Constamment d'l'argent venant de nos poches
Et on détourne le regard
En s'disant, Marine sauvera nos proches
Le truc qu'est perturbant
C'est que j'réfléchis bien trop
J'sais qu'ça m'tuera 'vec le temps
Les gens n'aiment pas trop ça gros
Et dans mes textes pas d'censure car sans ça facile de s'engager
Si j'me censure sur ce son j'te mentirais sans hésitez

Me rabaisser à leurs sensibles sale idées d'salope
J'suis trop censer pour rien qu'le susciter
J'peux seulement
Écrire avec mes tripes, être à fond dans l'égotrip
Et triper 'vec mon groupe sans fric, être à l'affut des flics
Jeunesse abandonné, constamment mise sur le coté
Nous écouter c'est ce qu'on voudrais mais j'crois ça sera jamais fait
Et y'a c'rap qui veux entrer dans ma tête pour la vidée d'tout ces problèmes
Besoin de sens, d'évasion, de sortir de se quotidien blême
Et viens on s'cotise tous pour changer cette vie peut trépignante

Viens on s'bouge, viens on oublie ce passé qui nous hante
C'texte de merde frère c'est pour tout ceux qu'on des valeurs de ouf
Et qui comme moi instable, galère à défendre leurs idées de fou
Faut s'lever et debout, joindre les deux bouts
Sauver cette jeunesse qui part en couilles, depuis le début
La Haine j'ai toujours envers ce système
C'est comme ça rien ne changera et ça me sidère
Emprisonnés à jamais dans leurs sortilèges
Dans leurs mains notre sort y est
Les dés sont jetés

Y'a comme un putain d'ultimatum
Ouvre les yeux sur ce qui ce passe actuellement

Un putain d'ultimatum
Qui nous les ferment lentement

Paroles.net dispose d’un accord de licence de paroles de chansons avec la Société des Editeurs et Auteurs de Musique (SEAM)

Sélection des chansons du moment