Paroles de la chanson Un port par Jean-Marie Vivier

Chanson manquante pour "Jean-Marie Vivier" ? Proposer les paroles
Proposer une correction des paroles de "Un port"

Paroles de la chanson Un port par Jean-Marie Vivier

C'est une main tendue par-delà l'horizon
C'est l'œil d'un continent sur ce qui vit encore
Un port

Ce n'est pas forcément Rotterdam ou Hambourg
Mais c'est quand même toujours un quai des mers du Nord
Un port

C'est tellement de brume sur les matins d'hiver
Qu'on dirait que la mer en a viré de bord
Un port

C'est l'éclat salutaire du voyageur en peine
C'est un bruit de sirène aux pâleurs de l'aurore

Un port

C'est à l'accordéon une chanson à boire
C'est un soir de cafard un bistro rue du Nord
Un port

C'est la photo jaunie de la Marie-si-belle
Que les vieux se rappellent toutes voiles dehors
Un port

C'est une odeur de rhum, de vin rouge et de bière
Une étrange litière où vient rôder la mort
Un port

C'est un visage usé dans le ciel et la mer
Qui refuse la terre, les yeux sur un corps mort
Un port


C'est une chambre triste, un vieil hôtel de passe
Près d'une femme lasse, un marin qui s'endort
Un port

C'est un lit sans passion où pour quelques florins
Un instant au marin elle a offert son corps
Un port

C'est un prénom de femme souillé par trop d'amours
Mais qui espère toujours que son homme s'ra à bord
Un port

C'est un lourd désespoir, la fin d'un long voyage

Une femme sans âge parée du mauvais sort
Un port

Sans jamais m'en aller j'y rêve mes partances
Mes retours, mes errances, je suis toujours à bord
D'un port

Ce n'est pas forcément Rotterdam ou Hambourg
Mais ce sera toujours un quai des mers du Nord
Mon port

Paroles.net dispose d’un accord de licence de paroles de chansons avec la Société des Editeurs et Auteurs de Musique (SEAM)

Sélection des chansons du moment