Paroles de la chanson Paris 2034 Vingtième Jour D'insurrection par Pigalle

Chanson manquante pour "Pigalle" ? Proposer les paroles
Proposer une correction des paroles de "Paris 2034 Vingtième Jour D'insurrection"

Paroles de la chanson Paris 2034 Vingtième Jour D'insurrection par Pigalle

L'insurrection avait maintenant vingt jours,
On commençait à employer le terme de révolution.
Pour l'instant, c'était la nuit sur la Seine.
Les barricades du quartier des Halles semblaient dormir,
les insurgés rêvaient d'espoir, ils rêvaient d'espoir

Le matin, les blindés venus de l'Ouest
avaient défoncés les défenses installées sur le quai de Javel
Il paraît qu'ils ont tué la grande Jeanne,
celle qui avait pris la mairie aux tout premiers jours des combats
Avant qu'ils ne bombardent les ponts


La guerre était totale, de Denfert à Pigalle
La capitale, ... avait un idéal

L'insurrection avait touché la banlieue
Et l'on voyait des feux qui brûlaient de Vincennes jusqu'à Clichy
Un bébé était né sur le front d'Ivry
Avant que l'artillerie ait anéanti tout au sud d'Austerlitz
Comme un Waterloo, comme un Waterloo

La guerre était totale, de Denfert à Pigalle
La capitale, ... avait un idéal

On a tous compris que c'était fini
Quand la bande de Serge a lâché la porte Maillot aux paras,

Mais la joie illuminait quand même les yeux
Attendant la mort
Car l'espoir était revenu sur la ville,
Un jour il y aura de nouvelles forces
Pour détruire le gris et les toiles d'araignées
Tendues sur les toits de la ville qui s'étouffent sous
Le garrot des forces de la bêtise et de l'obscurité
Réunies pour régner, unies pour régner

Paroles.net dispose d’un accord de licence de paroles de chansons avec la Société des Editeurs et Auteurs de Musique (SEAM)

Sélection des chansons du moment