Paroles de la chanson L'hypothèque par Lynda Lemay

Chanson manquante pour "Lynda Lemay" ? Proposer les paroles
Proposer une correction des paroles de "L'hypothèque"

Paroles de la chanson L'hypothèque par Lynda Lemay

C'est vrai qu'ça doit pas être drôle
D'être le grand pourvoyeur
D'être celui qui contrôle
Le paiement de la demeure

Merci d'payer l'hypothèque
C'est vrai qu'c'est ingrat comme rôle
Que ferais-je sans ton épaule
Sans l'soutien d'ce précieux chèque

Merci d'payer la maison
Après, y a que les détails
J'm'en occupe, comme de raison
Déjà qu'toi, t'as un travail

Qui te met d'la sueur au front
Je me charge des pacotilles
Des futiles corvées de filles
Comme de faire des commissions

Merci de prendre sur toi
La grosse charge financière
Moi, avec mon p'tit salaire
J'fais ma petite part d'achats

Du sirop pour toux nocturne
Pour Mélanie qui est grippée
Et une bouteille de jus d'prunes
Pour son frère qui est constipé

J'ai acheté des beaux ciseaux
Oui, c'est vrai, c'est un détail
Comme de remettre à niveau
Notre inventaire de KY

Les plasters, la crème à mains
Le Wizard et les shampoings
Les Kleenex pour Mélanie
Qui a le nez tout cramoisi

Bien sûr j'ai payé d'ma poche
Les rasoirs Bic que voici
Avant qu'tu m'fasses des reproches
Sur mon contour bikini

C'est fou, tout c'que tu finances
Mon amour
Moi, j'm'occupe des p'tites dépenses
La déco, les abat-jours

Les ampoules et puis les piles
Les iPads et les skate boards
Les pneus d'hiver d'la vieille Ford
Les p'tits paiements puérils

Et puis surtout, t'en fais pas
Pour les comptes de taxes scolaires
Tu sais bien qu'c'est sur mon bras
T'as bien assez d'tes affaires

C't'un peu comme pour l'épicerie
Faudrait pas que tu t'déranges
J'vais y aller, j'connais les prix
Pis c'est moi qui sais c'qu'on mange

L'premier jour d'école arrive
Et il arrive à grands pas
T'en fais pas, j'défraie les livres
Les cartables et les compas

En passant, y'a ton carton
D'cigarettes
Sur l'étagère du salon
À côté de la plante verte

C'est moins cher en gros paquets
En attendant que t'arrêtes
Dis-le moi quand tu s'ras prêt
J't'achèterai des Nicorette

Oui, ça doit être fatigant
D'être l'homme de la maison
D'ailleurs, tu m'as l'air distant
T'es de plus en plus grognon

T'es-tu engueulé avec
Ton patron?
Tu t'en fais pour l'hypothèque, quoi?
T'as des ennuis d'pognon?

Bon, d'accord, si c'est pas ça
J'comprends pas y' est où, l'bobo
Allez, dis-moi donc pourquoi
T'as l'air au bout du rouleau

J'ai engagé un p'tit gars
Pour qu'il tonde le gazon
Ça te fait ça d'moins déjà
D'éreintantes obligations

Je te demande pardon
Mon chéri
J't'en supplie, répète-moi donc
C'que t'as dit

Tu trouves que c'est plus pareil
Qu'on a perdu la passion
Que notre amour a sommeil
Que tu m'donnes ta démission!?

Est-ce que j'suis en train d'rêver
Ou bien est-ce que j'vois c'que j'vois?
Tu m'as même pas consultée
Et t'embauches un avocat?!

Tu trouves pas un peu précoce
De m'présenter ces papiers
Où j'aperçois notre divorce
Déjà tout bien calculé?

Tu as pris ta décision
Tu t'en vas
Tu veux garder la maison
Tu estimes que tu y as droit

Tu m'demandes désormais
D'passer par ton avocat
Pour les questions que j'aurais
Et voilà, tu disparais

Dès l'lendemain, j'passe au bureau
D'un gros homme détestable
Une gueule de vieux maquereau
D'escroc véreux déloyal

Il me dit de m'asseoir là
Il me toise avec mépris
J'me sens comme un p'tit putois
Prête à l'asperger d'pipi

Il m'explique d'un air hautain
Qu'm'étant mariée sans contrat
Puisque je ne payais rien
La maison ne m'revient pas

J'payais rien? Euh C'pas légal, ça?
Ça marche pas d'même? Ben, voyons donc!??
Moi, j'payais rien, d'toute façon?

Mais le camelot et les sirops?
- Ça, ça compte pas, madame!
Mais l'huile d'olive et le Drano!?
- Ça, ça compte pas, madame!

Oui mais le chlore pour la piscine
Et le propane pour la chauffer
Le lait, le pain, la margarine?
- Ça, ça compte pas, madame!

Le Vicks et l'alcool à friction?
- Ça, ça compte pas, madame!
Les antibiotiques du fiston?
-Ça, ça compte pas, madame!

Le flacon de bleu d'méthylène
Pour ma fillette qui a des aphtes
Et les onguents quand elle s'érafle?
- Ça, ça compte pas, madame!

Oui mais les taxes et puis les dons
Et les jeux d'cartes et les caleçons
Et puis les cours de gymnastique
Puis de patin, puis de musique

Les caisses de bière de mon mari
Ses cigarettes, son dentifrice
Sa crème à raser, son Downy
Pour que ses ch'mises soient douces et lisses

Puis les cruches d'eau puis les épices
Puis les Kotex puis les tampons
Puis les lotions pour pas que j'plisse
Puis les pierres ponces puis les chiffons

Puis les bons vins, puis les chandelles
Pour tenter d'ranimer la flamme
Le compte d'Hydro, le compte de Bell?
- Ça, ça compte pas, madame!

Finalement, ça doit être drôle
D'être le grand pourvoyeur
D'être celui qui contrôle
Le paiement de la demeure

Lui a gardé la maison
Moi, j'ai gardé les enfants
Et j'attends l'chèque de pension
Dont il conteste le montant

Comme j'suis partie sans un rond
Y a un lot d'paiements qui pressent
Mais puisqu'il a pris l'avion
Pour s'envoler vers la Grèce

Avec une petite amie
Qui a d'gros seins et pas une ride
Avec ses économies
Qu'il gardait pour la Floride

Faut qu'j'attende son retour
Pas pour payer mon loyer
Mais ces bagatelles autour
Qui finissent par vous ruiner

Paroles.net dispose d’un accord de licence de paroles de chansons avec la Société des Editeurs et Auteurs de Musique (SEAM)

Sélection des chansons du moment

Les plus grands succès de Lynda Lemay