Paroles de la chanson L'Ombre De La Croix par Les Prêtres

Chanson manquante pour "Les Prêtres" ? Proposer les paroles
Proposer une correction des paroles de "L'Ombre De La Croix"

Paroles de la chanson L'Ombre De La Croix par Les Prêtres

Nous prêtres, comme le fit Simon de Cyrène pour le Christ, nous avons aussi pour mission de porter les croix parfois bien trop lourdes pour les fragiles épaules de certains de ceux qui croisent notre route.

La croix est plantée au cœur de notre vie
Quand nous nous reconnaissons impuissants devant la misère du monde, lorsque regardant en vérité au fond de nous-même nous nous reconnaissons minables, quand nous ne parvenons pas à aimer les autres, quand nous ne parvenons pas à nous aimer nous-mêmes et que nous ne savons pas nous laisser aimer, nous laisser pardonner.

La croix est plantée au cœur de notre vie

Quand les choix de vie que nous faisons ne sont pas compris, admis par ceux que nous aimons

La croix est plantée au cœur de notre vie
Lorsque face à la douleur des autres nous ne trouvons pas les mots qui apaisent et consolent, lorsque confrontés à la mort nous ne savons balbutier que quelques phrases toutes faites vides d’espérance

La croix est plantée au cœur de notre vie
Quand le doute nous envahit et que montent à nos lèvres des cris de révolte, lorsque nous nous tournons vers le Père et nous lui adressons ces paroles : « Mais, si tu existes, Dieu, comment peux- tu accepter tout ce mal ? »

La croix est plantée au cœur de notre vie

Lorsque la désunion s’installe et que nous n’avons plus la force de prier l’Esprit qui fonde l’unité, quand, au plus profond de notre désespoir, comme le Christ nous crions : « Père, pourquoi m’as- tu abandonné ? ». Combien pèse la croix sous laquelle le Christ est écrasé ? Lui seul le sait parce que lui seul connaît le poids de la haine, du mensonge, de l’injustice, de l’égoïsme, de la jalousie, de l’intolérance, du désespoir et du doute. Souvent je demande à Dieu sa force pour traîner nos croix ,celles de nos peurs : peur d’être seul, peur d’être malade, de vieillir, de mourir, peur d’être abandonné, rejeté , peur de ne pas réussir, peur de ne pas être reconnu, accepté, peur de ne plus être aimé .

Chaque visiteur de la cathédrale de Chartres peut admirer le grand labyrinthe de la nef tout proche de l’entrée. Ce labyrinthe est un mystère. Et s’il s’agissait de l’image des chemins de notre vie ? Dieu écrit droit avec des lignes courbes .Dans tout labyrinthe, malgré la complexité de ses méandres, il y a toujours une entrée, une sortie, la naissance, la mort ; entre les deux, l’inconnu des voies qui ne conduisent nulle part, des raccourcis qui n’en sont pas, des impasses qui obligent à rebrousser chemin, des tours et des contours inutiles, sans parler des pièges et des embûches. Un jour pourtant, on parvient à sortir de ce dédale et à atteindre l’issue et c’est là que le but ultime de toute existence nous est révélé, enveloppés que nous sommes par la lumière qui éclaire et donne un sens à tout le chemin parcouru. Alors, alors…. quand, dans notre vie, se profile l’ombre de la croix, c’est aussi que pointe la lumière : il n’y a pas d’ombre sans lumière et celle qui dessine les contours de la croix est la lumière de la Résurrection.


Paroles.net dispose d’un accord de licence de paroles de chansons avec la Société des Editeurs et Auteurs de Musique (SEAM)

Sélection des chansons du moment