Paroles de la chanson Routine par Larry

Chanson manquante pour "Larry" ? Proposer les paroles
Proposer une correction des paroles de "Routine"

Paroles de la chanson Routine par Larry

Ouais, ouais, ouais
Shu-ouh
Ah bah ouais Bersa
Ah bah ouais, ah bah ouais
Ah bah ouais, ah bah ouais (sk-sk-sk-skrt)
Berska, ouais, ouais, ouais (skrt)
Eh

Il trempera sa Audemars si c'est réel, on taffe, on croit en Dieu, on a pas d'grigri
Je prends, je récupère, je revends, j'investis, le bonheur est dans mon veston, le portefeuille plein
J'arrive, t'entends "beup-beup", le compét' s'lève et "be-be-be-be-bep", les condés m'chassent
Mais, le crack, c'est grave comme ça porte la poisse, la vie, c'est mort, il a fait un pète

Ils descendent du 6.400, les méchants là, nient, pour nous passer les menottes
Tempête de pussy, ils tiendront pas une minute, chargé de coke, c'est les démons de minuit
Sur la tête de pépé, c'est des fêlés, regarde-moi bizarre, ta femme le gros bison
Plusieurs conquêtes, plusieurs méthodes (méthodes) mais jamais, j'vais leur payer la dot (la dot)
Quand y avait pas, y avait pas, c'est mort, élever pour mort et pour brasser à mort
Regarde ces cons, ils m'ont jugé à tort, pour la peine, c'est tous devenu mes p'tits (pa-paw)
Et j'me devais d'les baiser encore, on m'avait prévenu qu'ça parlerait à mort
Fuck le présage et l'ironie du sort, sur la tête de ma mère, ils sont verts (shouh)


À la base, c'est pas nous comme on dit, pourquoi pas ? On est tous les mêmes hommes
J'devrais laisser richesse à mes p'tits et quitter la Terre comme les âmes
À la base, c'est pas nous comme on dit, pourquoi pas ? On est tous les mêmes hommes
J'devrais laisser richesse à mes p'tits et quitter la Terre comme les âmes

J'ai l'cerveau apaisé, j'me suis cassé l'crâne au jaune
Des nuits dans un studio, j'pense à la routine d'avant
Big up à ces flocos qui parlent mais qui lâchent le bang
Garde tes conseils, chauffe le banc
J'ai l'cerveau apaisé, j'me suis cassé l'crâne au jaune

Des nuits dans un studio, j'pense à la routine d'avant
Big up à ces flocos qui parlent mais qui lâchent le bang
Garde tes conseils, chauffe le banc

Tu crois qu't'es chaud mais t'es pas d'dans, avant, c'était eux, maintenant, moi, j'ai plus l'temps (brh, brh)
Et tes gars tiennent pas la mi-temps, un score ténébreux d'après les commentaires
Deux teh, quatre teh, j'enfume l'atmosphère et on s'accroche à rien car un jour, tout s'perd
J'aime quand elle prend les devants et quand j'lui lève les deux jambes
Montre pas tes faiblesses, c'est un handicap, ils s'en serviront pour tirer sur toi
J'connais les vieux loups qui restent à l'affût et les nouveaux qui jouent de la flûte

On m'a dit : "Travaille pour creuser l'écart, entre tes mains, elles sont placées les cartes
Profite de la vie, tu sais qu'elle est courte" et sans même la draguer, elle écarte

Donc on vient d'Alicante, j'veux plein d'sous et de plans C
J'ai plus b'soin d'manigancer, le doré, l'platine en vrai
Donc on vient d'Alicante, j'veux plein d'sous et de plans C
J'ai plus b'soin d'manigancer, le doré, l'platine en vrai

J'ai l'cerveau apaisé, j'me suis cassé l'crâne au jaune
Des nuits dans un studio, j'pense à la routine d'avant

Big up à ces flocos qui parlent mais qui lâchent le bang
Garde tes conseils, chauffe le banc
J'ai l'cerveau apaisé, j'me suis cassé l'crâne au jaune
Des nuits dans un studio, j'pense à la routine d'avant
Big up à ces flocos qui parlent mais qui lâchent le bang
Garde tes conseils, chauffe le banc

Paroles.net dispose d’un accord de licence de paroles de chansons avec la Société des Editeurs et Auteurs de Musique (SEAM)

Sélection des chansons du moment

Les plus grands succès de Larry