Paroles de la chanson Garçon Manqué par Juliette

Paroles de Juliette NOUREDDINE
Musique de Juliette NOUREDDINE
© LE RIDEAU BOUGE/ LYES MUSIQUE - 2002

Chanson manquante pour "Juliette" ? Proposer les paroles
Proposer une correction des paroles de "Garçon Manqué"

Paroles de la chanson Garçon Manqué par Juliette

Toute seule sur une marche d´escalier
J´ai dix ans demain matin et je m´ennuie
Je regarde le grand tapis de l´entrée
Et j´imagine un pari contre lui

C´est un long fleuve de laine
Rouge et noire
Dans le noir
Des serpents, des aliens
Scolopendres
Salamandres
Des pythons gluants qui bougent
Mais danger !
A côté
Faut pas tomber dans le rouge
Brûlé

Heureus´ment pour traverser y a un pont
C´est le jaune comme une passerelle de bambous
Sans jamais toucher la lave en fusion
Ni tomber dans les reptiles noirs et mous
Faudrait qu´j´arrive à passer jusqu´au bout

Et pour mon anniversaire
On me donnera demain
Un beau sabre de corsaire
Une boîte de Meccano
Un vrai camion de pompiers
Une tenue de Zorro
Des soldats d´Napoléon
Adieu les sales poupées, les jupes et les jupons
La perpétuelle punition, la cruelle contrefaçon
L´erreur de fabrication

Maintenant, assez parlé, faut y aller !
Et sur la pointe des pieds, je me lance
L´œil rivé sur le chemin, concentrée
Les deux bras en balancier dans la danse

Attention ! Par là ça grouille
De cobras
Et de rats
Il faudrait que j´me débrouille
Pour sauter
Sur ce gué
Ca va être périlleux
Mais hop-là !
Indiana Jones ferait pas beaucoup mieux
Que moi

Je reprends mon souffle et mon équilibre
Titubant sur un rocher qui vacille
Encore un effort et je serai libre
Loin des charbons ardents, des noires anguilles
Où je joue mon dernier jour de p´tite fille

Car pour mon anniversaire
On me donnera demain
Un beau sabre de corsaire
Une boîte de Meccano
Un vrai camion de pompiers
Une tenue de Zorro
Des soldats d´Napoléon
Adieu les sales poupées, les jupes et les jupons
La perpétuelle punition, la cruelle contrefaçon
L´erreur de fabrication

Ne jamais sous-estimer l´ennemi
Jusque là c´était presque ridicule
Mais à l´instant, sur mon pied, j´ai senti
S´agripper une froide mandibule

Ca me tire, ça m´entraîne, ça me mord
Et ça siffle et ça souffle en colère
Le pont craque ! Le pont grince et se tord
Et je glisse, je m´accroche mais je peeeerds !

Un pied dans la braise rouge écarlate
Un pied dans le fond d´la désillusion
Je n´aurai pas mon sabre de pirate
C´est encore manqué, pour être un garçon !

Paroles.net dispose d’un accord de licence de paroles de chansons avec la Société des Editeurs et Auteurs de Musique (SEAM)

Sélection des chansons du moment