Paroles de la chanson Bac à sable par Jarod

Chanson manquante pour "Jarod" ? Proposer les paroles
Proposer une correction des paroles de "Bac à sable"

Paroles de la chanson Bac à sable par Jarod

Tu disparais de vue sans que je puisse dire "au revoir"
Tu disparais de vue sans que je puisse dire "au revoir"
Le temps défile peu à peu
Le temps défile peu à peu...

Pourquoi il me questionne ? Pourquoi il veut savoir ce que je pense ?
Pourquoi il me questionne ?
Bon j'oublie, bon j'oublie
J'ai pas l'age des soucis
Non j'ai pas l'age des soucis
Hey j'oublie, j'oublie
J'ai baraudé la nuit y a plus une place à l'hôtel
Ceux qui disent mon gars sûr, ont oublié mon phone-tel
Y a personne pour m'assurer, j'étais limite par terre
Papa souvent je me suis dit que j'aurais jamais dû partir
Mais je me suis juré qu'en solo je pouvais m'en sortir
Devenir un millionnaire avec ou sans supporters
J'en pouvais plus de te voir boulette après des centimes
Voir les mêmes s'enrichir pendant que tu suffoquais
La vie est belle pour ceux qui peuvent la voir sous fond de teint


Ceux qui la connaissent vraiment ne peuvent pas la sentir
À jeun les gens nous saoulent, on préfère être sous vodka
Je roule un cône bien roulé que pour me contenir
Je fume un cône bien roulé que pour me contenir
J'irai tout péter le jour où mes nerfs vont sortir de leurs containers
J'ai dormi dans la rue, j'en ai encore des souvenirs
Je la connais par cœur, qui peut dire le contraire ?
Alors on veut du concret
T'as merdé, je t'ai mis de côté, tu m'en fais un procès
Que Dieu nous protège, je veux moins de condés sur nos côtes
Dire aux potos c'soir se barrant c'est moi qui régale la note
Je t'ai dit qu'on veut du concret
T'as merdé, je t'ai mis de côté, tu m'en fais un procès
Que Dieu nous protège, je veux moins de condés sur nos côtes
Dire aux potos c'soir se barrant c'est moi qui régale la note
[?], 9 PC 18ème

Oh, oh, oh, oh
Hé, hé, hé, hé

Tu disparais de vue sans que je puisse dire "au revoir"
Tu disparais de vue sans que je puisse dire "au revoir"
Le temps défile peu à peu
Le temps défile peu à peu...

À l'heure où j'te parle ça spécule
Torches-toi la bouche avec du PQ
Laisse-moi clarifier les choses avant qu'on te déforme
Les médisants n'ont plus de visage, plus de formes
Perdu mais son visage reste une boussole, [?]
Celui qu'a perdu toute sa puissance
Mais le baraka n'a jamais dit que t'allais gagner dans la mouvance

Cette salope a fermé les yeux, mon frère
Elle s'est bouchée les oreilles, en vrai
Elle a voulu m'oublier
Elle a voulu m'oublier

J'suis en béné' quand je vois ma famille au top
J'ai dormi dans la rue, dans la cellule et dans la tiop
Bâtons dans les roues en piétinant les ronds, on devient un sage
Ou une créature encore plus différente à l'abattage
Zoulou, t'étais souriant quand t'avais l'avantage
Mais on t'a tous vu déchanter après c'est lamentable
Kriss Kross, années 80, té-ma la référence
Déterminé et solitaire, tu vois la différence
Magique malgré la fin tragique
Paris m'a éventré mais j'ai stoppé l'hémorragie
Genre de classique, l'amour est né fragile
J'arrivais pas à pioncer, j'ai compté les naufragés
Je laisse couler la mer et je laisse couler la 'teille
Je laisse la place à ce genre de mariachi, je rêve d'oublier la veille
J'essaie de fuir la mort mais elle est là
Rester loin des scélérats....

Tu disparais de vue sans que je puisse dire "au revoir"
Tu disparais de vue sans que je puisse dire "au revoir"
Le temps défile peu à peu
Le temps défile peu à peu...

Paroles.net dispose d’un accord de licence de paroles de chansons avec la Société des Editeurs et Auteurs de Musique (SEAM)

Sélection des chansons du moment

Les plus grands succès de Jarod