Chansons Porcelaine - Benabar

Auteurs: Bruno Nicolini

Compositeurs: Bruno Nicolini

Editeurs: Universal Music Publishing,Ma Boutique

Chanson manquante pour "Benabar" ? Proposer les paroles
Proposer une correction des paroles de "Porcelaine"
Aux sanglots dans le combiné, je savais que c'était toi.
Raconte-moi tes malheurs mais d'abord mouche-toi !
Tu t'es fait plaquer par le nouvel homme de ta vie ?
Pourtant, c'était sérieux tu le connais au moins depuis vendredi.
La dernière fois, c'était un homme marié
Qui devait divorcer, t'avais pas le droit de l'appeler.
Il voulait faire les choses bien pour pas que sa femme souffre,
Il lui a fait un autre gosse pour sauver son couple et ses pantoufles.
T'étais dans le rôle de la passade, du cap de la quarantaine.
Mais comme dit ton psy : "C'est 300 francs et à la semaine prochaine !"

Avec tes rêves de midinettes et ton coeur d'artichaud.
T'es une porcelaine dans un magazin d'éléphants
Y'a pas forcément de prince charmant
Derrière tous les crapauds !
Le printemps dernier ton horoscope était formel,
T'allais rencontrer l'âme soeur, y'avait Mercure dans ton ciel.
T'as aimé un capricorne, ton signe complémentaire,
Il était bi-sexuel, les astres sont parfois tête en l'air.
Souviens-toi du connard, la brute au grand coeur,


Tu trouvais plein d'excuses, à ce beau célibataire.
Une enfance difficile, sûrement battu par son père.
Et quand il te collait une danse, c'était un transfert.
Pour ton psy, c'était très clair.


Avec tes rêves de midinettes et ton coeur d'artichaud.
T'es une porcelaine dans un magazin d'éléphants
Y'a pas forcément de prince charmant
Derrière tous les crapauds !

Passons sur le macho qui te donnait tout l'temps des ordres
Et l'écrivain qu'écrivait rien, que tu trouvais génial.
Celui qui vendait tes bijoux pour s'acheter sa poudre.
Et y'a eu moi aussi mais c'est pas pareil
Enfin, comme prévu t'es tombée raide dingue de ton psy,
C'était l'image du père un complexe oedipien enfoui,
Il a gâché votre première nuit qui devait être la plus belle,
En débarquant dans la chambre, vêtu de porte-jarretelles !
Ça t'a fait un choc… Tu disais "Les hommes sont tous pourris !"
Mais comme dit ton psy : "Prends le fouet, il est sous le lit !"

Les plus grands succès de Benabar