Paroles de la chanson Ultraviolence par Polygone

Chanson manquante pour "Polygone" ? Proposer les paroles
Proposer une correction des paroles de "Ultraviolence"

Paroles de la chanson Ultraviolence par Polygone

Danse dans le club, danse dans le club sans un état d'âme
Pas de reflet dans le miroir mais ça n'est pas grave
Danse dans le club, danse dans le club sans un état d'âme
Elle a deux trous dans la gorge, dans sa peau diaphane

Comment puis-je être sûr que tu m'aimes pour de vrai ?
Je sais que tu me mens quand tu me dis que tu es seule
Je sais bien qu'il faut les traiter comme des plantes vénéneuses
Son corps est électrique, sa gorge est généreuse

Pétasse

Danse dans le club, danse dans le club sans un état d'âme
Pas de reflet dans le miroir mais ça n'est pas grave
Danse dans le club, danse dans le club sans un état d'âme
Elle a deux trous dans la gorge, dans sa peau diaphane

Paroles.net dispose d’un accord de licence de paroles de chansons avec la Société des Editeurs et Auteurs de Musique (SEAM)

Sélection des chansons du moment