Chansons Les raisons de la colère - IAM

Votez pour cette chanson
4.2
[Akhenaton]
Si tu pouvais voir ce feu, qui brûle dans mon thorax
Ma vie je la dois au rap, Je la dois à l'orage
Je n'ai pas eu le parcours des petits cons dans la hype, non
Adolescent, je n'étais pas le king de la night, non

J'avais mon crew, c'était le criminosical
On trainait près des bars à putes, à 2 pas du Pussycat
J'ai embrassé la nuit sur ses lèvres et la rue m'a pris par la main
Elle a fait de moi un putain de bon élève, debout jusqu'à la fin

J'ai pris les blocs qui m'entouraient au fil de l'épée
Avec mes mains, comme Saladin
Pourquoi confier mes secrets dans le goulot, tête claire
Mon imagination je laisse faire

J'écris mes BO des cages à lapins
Au jour le jour mes traits s'allongent sur la feuille, non, je ne pense toujours pas à demain
Je suis ce que le rap a créé de plus solide
Tu te pètes le dos sur 2 pignons d'olives

Y a pas d'amour ici, c'est guerre à plein régime
Régie par les lois du bitume qu'importe les origines
J'ai dû rater un truc, Peace, love et having fun
Sont devenus bitch, drug et heavy gunz

Rares sont ceux qui ont des roses à offrir
Bienvenue à la table garnie, aux fish et aux frites
Où le sens de la vie s'est égaré dans la brume
Où les petits ne savent pas poser un nom sur un légume

Au cœur du pire ennui, j'ai posé ma valise
Élaboré mon plan, attendant que Dieu me l'avalise
Depuis dans ce pré où les vassaux me tolèrent
J'écris un peu tous les jours les raisons de ma colère

Quand on se tue à la tâche pour rien dans la récolte
Normal que les vents portent la révolte
Que la terre, où l'on marche est labourée par des molaires
Comprenez-vous au moins, les raisons de la colère ?

[Shurik'n]
J'ai toujours le feu depuis le jour où j'ai croisé sa route
J'ai appris à voir dans le noir et occis tous mes doutes
On a voulu me parquer mais j'ai flairé les pièges à loup
Et la passion m'a enlevé et élevé comme une louve


Grain de sel dans l'océan, je n'ai pas voulu me dissoudre
J'ai remonté le courant jusqu'à ce qu'à ce qu'une autre porte s'ouvre
Il me fallait un ailleurs, là-bas ça sentait trop le souffre
Par manque d'envie combien des nôtres croupissent dans les douves

Laisse-moi trainer ma plume sur cette route immaculée
Semer les graines les plus dures, les mots les plus ciselés
Sans but, isolé, déçu, l'abandon les recrute
Et le vide les attend pour les faire rissoler

Je suis désolé c'est pas ma faute
Si, les esprits, les plus durs commencent à vaciller, sous le poids de leurs bracelets
Du coup le monde s'arrête là au coin de la rue
Tellement sur d'échouer qu'au final ils n'essaient même plus du tout

Et ça tombe dans le facile, ça grossit les statistiques
Ça fait des choix douteux aux moments les plus fatidiques
Aucun exemple à l'horizon la place est désertique
Et il en faut peu aux affamés pour brûler leurs principes

A force d'entendre qu'on était bon à rien
Beaucoup ont finit par le croire, hein
Quoi ? Pourquoi je serre les dents ?
Mais qu'est ce que tu veux que je fasse d'autre ?

Je ne veux pas me faire avaler, il y a une goutte d'avenir à glaner
Laisse-moi foncer droit dessus au lieu de rester assis à râler
Trop de barrières, moi je veux les voir les vertes vallées
Si je fatigue, quel courage qui va me chaler ? Allez

Maintenant j'ai plus le temps, les aiguilles tournent vite, et
Je ne veux pas finir par me dire que la vie c'était mieux avant
Je ne suis personne, aucun être sur terre ne me fera taire
Sur ma feuille s'étalent toutes les raisons de ma colère

Quand on se tue à la tâche pour rien dans la récolte
Normal que les vents portent la révolte
Que la terre où l'on marche est labourée par des molaires
Comprenez-vous au moins les raisons de la colère ?

Les plus grands succès de IAM