Chansons Vieille gloire - Don Choa

Chanson manquante pour "Don Choa" ? Proposer les paroles
Proposer une correction des paroles de "Vieille gloire"
Rien d'neuf, rien d'clinquant, gun dans les tympans
Vieux déglingué fringuant, cinglé, jeune délinquant
Inquiets, les cinq sens cherchent le billet d'cinq cent
Les petits prenaient des cinq francs, maintenant ils prennent des cinq ans
Pendant qu'on parle d'un temps qui n'pourra pas renaître
Comme un printemps, j'regarde passer les putes à la fenêtre
En trinquant, et j'écris jusqu'à c'que j'm'endorme
Ma mémoire : un disque dur ou une boîte de Pandore
Moi, j'ai déçu leurs attentes, paraît qu'c'est trop tard, c'est mort
Ferme ton cul quand j'chante, que les petites garces m'ignorent
Je ris quand j'me plante, on dirait qu'j'suis Garcimore
Mais c'est plus pareil depuis qu'ma bande a mis la clé sous la porte
Mon clan a baisé le score, ouais, mais ça fait long time
Porté disparu, putain d'barbu dans la montagne
On gagne et on meurt, on s'marre et on pleure
Ressasser les rancœurs du passé, c'est zéro euro d'l'heure
J'ai rien contre le succès, thanks to the almighty
Mec, n'essaie pas d'me sucer #MenaceToSociety
J'ai pas fait ça pour la gloire, j'ai fait ça pour le biscuit
J'ai fait ça pour pouvoir me lever tous les jours à midi


Et je flippe qu'ça soit fini, j'traîne seul le soir sous liqueur
Si ça parle mal sur Twitter, prévenez-moi sur mon bippeur
Il m'a tellement donné, j'peux pas haïr ce jeu
D'l'ancien volcan, ils veulent voir rejaillir le feu

Vieille gloire, toute la ville connaît notre histoire
Mais beaucoup d'eau a coulée depuis Arnaud-Bernard
Vieille gloire, le temps a massacré nos espoirs
Vous n'connaissez d'moi que c'que j'vous laisse voir
Vieille gloire, comme un dernier verre, un dernier soir
Éphémère comme un éclair dans un ciel noir
Vieille gloire, vis et meurs entre les heurts et les déboires
Mais reste dans les mémoires, vieille gloire, vieille gloire

"Or, or, or, or, platine, platine"
Veille gloire, d'accord, mais jamais has-been
Speed jusqu'à la mort, mais jamais d'farine
Cru, j'y vais peut-être fort, mais jamais d'vaseline
Cous', j'm'en bats les couilles de leur couv' de magazine
Notre art, c'est pas Le Louvre, c'est un grain de souffre dans la machine
J'fais pas dans la magie, j'aime et sème l'anarchie
J'chante pour celui qui s'en va, [XXX]
Et, comme un bout d'haschisch, j'continue d'brûler
Aïe, que tous les fascistes aillent se faire enculer
D'l'ail pour les vampires, d'l'oseille pour les vivants
Tu t'démerdes, tu t'en tires ou on t'raye, au suivant
Sois pas hésitant, les choses vont trop vite
Nique les mythes et les titans, vive les ventres vides
Qu'est-ce qui reste du hip-hop, hein ? Quelques vieux tags
Hein ? Quelques vieux tox', quelques vieux shlags

Vieille gloire, toute la ville connaît notre histoire
Mais beaucoup d'eau a coulée depuis Arnaud-Bernard
Vieille gloire, le temps a massacré nos espoirs
Vous n'connaissez d'moi que c'que j'vous laisse voir
Vieille gloire, comme un dernier verre, un dernier soir
Éphémère comme un éclair dans un ciel noir
Vieille gloire, vis et meurs entre les gloires et les déboires
Mais reste dans les mémoires, vieille gloire

Les plus grands succès de Don Choa